L'Uni accusée de censurer son réseau internet

Fribourg L'établissement fribourgeois est accusé par un groupe de hackers de bloquer certains sites internet sur son réseau.

La politique internet de l'Uni de Fribourg est contestée.

La politique internet de l'Uni de Fribourg est contestée. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'université de Fribourg est sous le feu des critiques. En effet, la section suisse d'un groupe international de hackers, le Chaos Computer Club, accuse l'Alma Mater de pratiquer la censure sur son réseau internet. Dans un compte Twitter ouvert il y a quelques jours, elle compare ses pratiques à celles de pays comme l’Arabie saoudite et la Chine, révèle La Liberté sur son site mercredi.

En cause, selon le quotidien fribourgeois, un pare-feu testé par le groupe et qui bloque l'accès à des sites sur le piratage, des contenus pornographiques, le téléchargement illégal, l'extrémisme ou encore sur les virus et logiciels malveillants. Et le blocage semble très strict, puisqu'il est impossible d'aller sur le site d'un cabinet médical car il rentrerait dans la catégorie «adulte», soulèvent les hackers. Appuyés par un groupe d'étudiants nouvellement créé, ils estiment donc que cette pratique n'est pas admissible et qu'elle pourrait servir de précédent à d'autres institutions.

Un filtrage connu et annoncé

Mais du côté de l'Université, on se défend. Selon elle, ce filtrage, mis en place fin 2015, a été décidé par le rectorat et annoncé clairement aux étudiants. Or personne ne l'a contesté jusqu'ici, avance-t-elle. D'autre part, l'établissement rétorque qu'il peut débloquer certains sites à la demande si nécessaire.

Selon La Liberté, l'Uni de Fribourg n'est pas la première à bloquer des sites web. En 2014 déjà, l'Uni de Zurich avait voulu empêcher l'accès à du contenu adulte, avant de revenir sur sa décision, devant la grogne d'activistes et d'étudiants. Ceux-ci avaient réussi à abolir toute censure sur le réseau.

Du coup, l'Alma Mater fribourgeoise serait la seule à ce jour à bloquer du contenu internet. Les autres écoles romandes se contentent d'appliquer un règlement ou une charte sur l’utilisation du web. (nxp)

Créé: 15.03.2017, 11h04

Articles en relation

Sébastien Fanti accuse l'Exécutif de censure

Canton du Valais Le préposé valaisan à la protection des données critique le gouvernement dans l'affaire de la pollution au mercure à Viège. Plus...

La Première dame censure des médias

Brésil Marcela Temer, l'épouse du président conservateur brésilien Michel Temer, bloque des médias qui voulaient publier des infos sur elle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 18 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...