Unia se sépare d'un chef accusé de harcèlement

SuisseLe syndicat tire les conséquences du comportement déplacé d'un de ses collaborateurs.

Image: Archives/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le responsable de la région Zurich-Schaffhouse, qui s'est retiré de ses fonctions il y a une semaine, ne travaillera plus chez Unia. Le syndicat élaborera une charte de la culture de conduite.

Deux collaboratrices ont accusé un responsable régional d'Unia de harcèlement sexuel. Le fait avait été confirmé par une enquête interne dans un des deux cas. Dans un premier temps, Unia avait émis un simple rappel à l'ordre de son collaborateur, avant que le responsable ne soit contraint à la démission.

Vendredi, la présidente d'Unia, Vania Alleva, a tenu à clarifier la situation en conférence de presse à Berne. «Ce qui est arrivé aux deux collègues de la région Unia Zurich Schaffhouse me bouleverse et j'en suis profondément désolée», a déclaré Vania Alleva. «Nous devons mieux protéger notre personnel face au harcèlement sexuel», a-t-elle souligné.

Soutenu pour la réorientation

Des collaborateurs du syndicat ont formulé une série de reproches dans le contexte de la démission de Roman Burger, le responsable régional mis en cause. Jeudi soir, le comité directeur a arrêté une série de mesures immédiates.

Roman Burger ne sera pas réengagé chez Unia, mais il sera soutenu dans sa réorientation professionnelle. Le personnel peut compter sur le soutien d'un bureau externe. Un bureau externe examinera en détail les nouvelles critiques apparues. Son rapport sera transmis au comité directeur.

Unia établira d'ici fin octobre une charte en collaboration avec ses représentants du personnel. «Nous devons repenser les instruments dont nous disposons pour assurer la protection et le bien-être de nos collaborateurs qui, dans le cas présent, ne nous ont hélas pas donné les indications nécessaires pour le faire», a précisé Vania Alleva, citée dans le communiqué de presse. (ats/nxp)

Créé: 16.09.2016, 17h41

Articles en relation

Unia a essayé de protéger l'auteur de sextos

Suisse Accusé de harcèlement sexuel, Roman Burger, responsable zurichois d'Unia, a dû quitter ses fonctions. Mais son syndicat a tout fait pour qu'il reste. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...