Unia veut de meilleures conditions d'apprentissage

SuisseDans certains secteurs, les conditions d'apprentissage rebutent les jeunes alors que dans d'autres les places font défaut.

Unia suspecte des employeurs d'engager toujours plus de stagiaires afin de réduire les coûts.

Unia suspecte des employeurs d'engager toujours plus de stagiaires afin de réduire les coûts.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A l'heure de la rentrée, la jeunesse Unia demande une amélioration des conditions d'apprentissage. La multiplication des stages de préapprentissage préoccupe également le syndicat.

Selon le baromètre des places d'apprentissage de la Confédération, 16'500 places d'apprentissage étaient à pourvoir en avril alors que 20'000 jeunes en cherchaient une. Ce décalage révèle que les conditions d'apprentissage et les perspectives offertes dans certains secteurs rebutent les jeunes, indique jeudi Unia dans un communiqué.

Cela est particulièrement le cas dans les secteurs de la construction, des services et de la vente où plus de 40% des places d'apprentissage n'avaient pas trouvé preneurs.

A l'inverse, dans des secteurs appréciés des jeunes comme la santé et le social, trop peu de places d'apprentissage sont proposées, déplore la jeunesse Unia.

Dans ces secteurs notamment, la multiplication des stages de préapprentissage inquiète le syndicat. Il reconnaît que l'ampleur du phénomène est difficile à mesurer puisqu'il n'existe aucun chiffre officiel. A la différence des places d'apprentissage, les stages ne doivent pas être signalés.

Le syndicat estime toutefois que la tendance est à la hausse: «On a tout lieu de penser que toujours plus de stagiaires sont recrutés à la place d'apprentis, afin de réduire les coûts.»

La jeunesse Unia invite les employeurs à proposer des apprentissages ordinaires plutôt que des stages précaires et prie la Confédération et les cantons d'intervenir pour endiguer le phénomène. (ats/nxp)

Créé: 10.08.2017, 11h38

Articles en relation

Unia rencontrera la direction de Bombardier

Suisse Jeudi, le constructeur Bombardier a annoncé la suppression de 650 postes de travail. Plus...

Les employés exigent un plan social clair

Charles Vögele Soutenus par Unia, des collaborateurs ont protesté mercredi contre leur employeur, dans le canton de Schwytz. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.