Unia veut renforcer la protection des travailleurs

SyndicatC'est la priorité que s'est fixée pour l'année 2016 l'assemblée des délégués du syndicat Unia, réunie samedi à Berne.

Vania Alleva, présidente d'Unia.

Vania Alleva, présidente d'Unia. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il faut étendre les droits des salariés et renforcer la protection des conditions de travail.

C'est la priorité que s'est fixée l'assemblée des délégués du syndicat Unia pour l'année 2016, réunie samedi à Berne.

Mais repousser les attaques ne va pas être facile, a annoncé Vania Alleva, la présidente d'Unia, citée dans le communiqué du plus grand syndicat du pays, rappelant le glissement à droite du Parlement.

Lors des travaux de mise en œuvre de l«initiative contre l«immigration de masse, certains milieux remettent en cause les mesures d«accompagnement destinées à protéger les conditions de travail et les salaires en Suisse, écrit Unia. Ce dernier juge de plus «inacceptables» l'introduction de contingents discriminatoires et de clauses de sauvegarde unilatérales.

Parallèlement, d'autres cercles attaquent frontalement la loi sur le travail en cherchant à biffer des acquis majeurs comme la durée maximale de la semaine de travail fixée à 45 heures. Mais pour Vania Alleva «quiconque prône un tel démantèlement des droits et de la protection des travailleurs remet en question la paix sociale».

L'assemblée des délégués d'Unia a également fixé d'autres objectifs pour l'année à venir comme le maintien d'importantes conventions collectives, la lutte contre le démantèlement des rentes dans le cadre de la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 tout comme le combat contre l«extension des heures d«ouverture des magasins.

«Un véritable poison pour l«Etat de droit»

Les délégués s'opposent unanimement à l«initiative de mise en uvre de l«UDC. Cette initiative prévoyant d«inscrire dans la Constitution une discrimination choquante des individus sans passeport suisse est un véritable poison pour l«Etat de droit, font-ils valoir.

L'assemblée recommande également de voter «non» au 2e tunnel routier au Gothard et «oui» à l«initiative «Pas de spéculation sur les denrées alimentaires». (ats/nxp)

Créé: 05.12.2015, 22h51

Articles en relation

Unia ne rejoindra pas le front des référendaires contre la RIE

Fiscalité La Réforme fiscale des entreprises, version Conseil d’Etat, a reçu l’aval d’une large majorité des membres réunis mardi soir. Plus...

RIE III: Unia Vaud ne soutient pas le référendum

Fiscalité des entreprises Le syndicat Unia Vaud ne soutient pas le référendum lancé contre la réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III). Plus...

UNIA se rapproche des chômeurs broyards

Emploi Le syndicat ouvre à Payerne un bureau pour sa caisse de chômage ainsi qu’une permanence. Il y a un véritable besoin pour le chef-lieu: la Broye compte près d’un millier de sans-emploi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...