L'USAM propose un Tessinois à sa présidence

SuisseLe successeur de Jean-François Rime pour diriger l'USAM pourrait être le conseiller national PDC Fabio Regazzi.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Chambre de l'usam propose le conseiller national Fabio Regazzi (PDC/TI) pour succéder à Jean-François Rime (UDC) à la tête de la faîtière des PME. Le congrès se prononcera le 29 avril à Fribourg. Deux candidats sont en lice, dont Diana Gutjahr (UDC/TG).

Il s'agira d'une première pour l'usam si l'assemblée des délégués confirme cette recommandation: ce sera la première fois qu'un Tessinois dirige cette organisation professionnelle. Jean-François Rime avait annoncé peu après le 20 octobre qu'il ne se représenterait pas après huit ans à ce poste. Son mandat s'achève en mai.

Positions conservatrices

L'usam a auditionné les deux candidats, a indiqué à Keystone-ATS son directeur Hans-Ulrich Bigler. Il n'a pas précisé quels arguments ont fait pencher la balance en faveur du Tessinois. Fabio Regazzi est connu pour ses positions plutôt conservatrices au sein du PDC. Il est membre de la commission de l'économie et des redevances.

Usuellement, la présidence est assumée à tour de rôle entre un UDC et un PDC, avait expliqué le vice-président de l'usam André Berdoz au micro de la RTS. Les deux candidats, Fabio Regazzi (57 ans) et Diana Gutjahr, 36 ans, sont tous deux entrepreneurs. Ils ont tous deux été réélus à la Chambre du peuple en octobre dernier, contrairement au Fribourgeois Jean-François Rime.

Votations

Par ailleurs, la Chambre de l'usam, soit le parlement de l'organisation, a émis plusieurs recommandations de vote. Il est pour l'achat des avions de combat tel que les Chambres fédérales l'ont décidé. Le projet offre une solution adaptée à la Suisse et les affaires compensatoires sont réparties de manière adéquate. L'objet est attaqué en référendum.

L'usam recommande en outre un oui à l'augmentation de la déduction fiscale des frais de garde des enfants par des tiers. La réforme, adoptée en septembre 2019 par le Parlement, vise à permettre aux familles de bénéficier de déductions plus élevées pour les frais de garde des enfants par des tiers.

En revanche, elle n'a pas donné de consigne de vote sur la révision de la loi sur la chasse. Cet objet n'a pas d'impact sur les PME. (ats/nxp)

Créé: 22.01.2020, 17h50

Articles en relation

Hans-Ulrich Bigler veut rester directeur de l'USAM

Suisse Malgré sa non-réélection au Conseil national, le patron de l'Union suisse des arts et métiers veut garder son poste. Plus...

Trois importants lobbies perdent des plumes

Fédérales 2019 En raison de plusieurs non-réélections au parlement, l'Usam, les syndicats et les caisses maladie devraient perdre de leur influence. Plus...

Pour l'usam, l'accord-cadre peut attendre

Suisse-UE L'Union suisse des arts et métiers (usam) confirme ses réticences au sujet du projet d'accord-cadre avec l'UE. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.