USS: Barbara Gysi se juge plus crédible que Maillard

SuisseLa vice-présidente du parti socialiste suisse pourrait barrer la route au Vaudois dans la course à la présidence de l'Union syndicale suisse ce week-end.

Barbara Gysi pourrait ravir la présidence de l'USS à Pierre-Yves Maillard ce week-end.

Barbara Gysi pourrait ravir la présidence de l'USS à Pierre-Yves Maillard ce week-end. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qui va succéder au sénateur st-gallois Paul Rechsteiner à la tête de l'Union syndicale suisse (USS)? Deux candidats de poids sont en lice: le conseiller d'Etat vaudois Pierre-Yves Maillard, qui part favori, et la vice-présidente du parti socialiste suisse et conseillère nationale Barbara Gysi. Le vote final se déroulera lors du congrès de l'USS samedi prochain à Berne. Une chose est sûre: la St-Galloise, âgée de 54 ans, entend jouer la carte femme pour l'emporter.

Il est temps qu'une femme occupe ce poste, estime-t-elle dans le Blick mardi. L'USS doit donner plus de poids aux thèmes qui touchent les femmes, selon elle, à savoir la compatibilité entre vie professionnelle et vie familiale ou encore l'égalité salariale. Et surtout, l'USS doit organiser une grève des femmes l'an prochain. Une femme sera donc «plus crédible» à la présidence, estime-t-elle.

La question des sexes ne sera sans doute pas suffisante pour l'emporter lors du congrès de l'USS. Barbara Gysi en est consciente et elle veut aussi discuter de la semaine de 35 heures. «Le stress et la pression sont un problème pour de nombreux employés», rappelle-t-elle, en soulignant que de nombreux Suisses travaillaient bien plus que les 40 à 45 heures exigées.

Initiative sur les 35 heures?

Elle n'adhère pas pour autant à la semaine de 35 heures exigée par son parti, le Parti socialiste. Elle imaginerait plutôt une initiative populaire de la part des syndicats. «Il est clair que le temps est venu», dit-elle. «La numérisation va permettre des gains d'efficacité qui devraient être utilisés à réduire le temps de travail à des semaines de 4 jours.» Pour elle, l'économie peut se le permettre. En outre, les entreprises en tireraient aussi profit puisque «des employés reposés sont plus productifs», selon elle.

De plus en plus de Suisses se détournent des syndicats. Comment inverser le phénomène? «Premièrement, nous devons nous occuper des femmes, car elles sont particulièrement mal organisées. Deuxièmement, il existe un grand potentiel pour tous ceux qui travaillent en free-lance», explique-t-elle.

En outre, elle souhaite que tous les travailleurs paient une taxe de solidarité pour les syndicats, même s'ils ne sont pas membres. «C'est déjà le cas avec les conventions collectives de travail», lance-t-elle. Mais elle relève aussi que plus de la moitié des employés ne sont soumis à aucune CCT en Suisse. «Or tout le monde profite de l'engagement des syndicats, même ceux qui ne sont pas membres. Il ne serait juste qu'ils apportent au moins une contribution de solidarité», conclut la St-Galloise.

Créé: 27.11.2018, 11h08

Présidence bicéphale?

Vingt ans - Pierre-Yves Maillard part favori dans la succession au St-Gallois Paul Rechsteiner à la tête de l'USS depuis bientôt 20 ans.

Syndicats - Le conseiller d'Etat vaudois, ancien secrétaire syndical de la FTMH, devenu depuis Unia, a en effet reçu le soutien d'Unia, le plus grand syndicat affilié à l'USS. Il peut aussi compter sur le Syndicat du personnel des transports (SEV).

Barbara Gysi a elle reçu le soutien du Syndicat des services publics (SSP).

Christiane Brunner - Il se murmure que la question d'une présidence bicéphale pourrait être mise en place. D’autant que ce ne serait pas une première. En effet, l’USS a déjà été dirigée par un duo, celui formé par la Genevoise Christiane Brunner et le Tessinois Vasco Pedrina de 1994 à 1998.

Articles en relation

Maillard reste le favori

Syndicat Dans la course à la présidence de l’Union syndicale suisse, Barbara Gysi remporte une manche, mais le Vaudois garde une longueur d’avance. Plus...

Le SSP choisit Barbara Gysi

Union syndicale suisse Plutôt que Pierre-Yves Maillard, les délégués du SSP ont décidé de soutenir Barbara Gysi pour la présidence de l'USS. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...