Passer au contenu principal

Se vacciner contre la grippe? Pour vous, c’est moitié-moitié

Nous avons demandé aux internautes ce qu’ils pensent du vaccin. Décryptage des réponses.

Dans notre prise de température, huit internautes sur dix jugent le virus de la grippe sérieux.
Dans notre prise de température, huit internautes sur dix jugent le virus de la grippe sérieux.

Si vous souhaitez vous faire vacciner contre le virus de la grippe, c’est le moment idéal! Depuis quelques jours, les appels se multiplient, en particulier pour inciter les personnes appartenant aux groupes à risque et leurs proches à se protéger. Le 8 novembre, lors de la journée nationale de vaccination, il sera aussi possible de se faire vacciner pour 30 francs (prix recommandé) dans les pharmacies et chez les médecins participants à l’opération.

Êtes-vous sensibles à ces appels? En début de semaine, nous vous avons posé la question, avec un coup de sonde posté sur les sites internet de «24 heures» et de la «Tribune de Genève». Résultat: 51% des personnes qui avaient répondu jeudi soir annonçaient qu’elles se feraient vacciner.

Le lieu privilégié pour se faire vacciner est chez le médecin (53% des réponses). Pourquoi faire ce choix? Les internautes veulent protéger leurs proches qui ont des problèmes de santé, ou leurs grands-parents. Ils évoquent leurs propres maladies ou leur âge. Une femme mentionne qu’elle est enceinte, un internaute explique que ses enfants sont nés prématurément. Dans ces situations, il est en effet conseillé de se faire vacciner.

«La diversité des souches ne garantit pas l’efficacité du vaccin. Si le système immunitaire est en bonne forme, nous devrions pouvoir faire face»

Les internautes qui ne se font pas vacciner, eux, répondent surtout qu’ils n’en voient pas l’utilité (39%) ou qu’ils ne font pas partie des groupes à risque (23%). Une femme souligne ainsi que le vaccin devrait être réservé aux personnes immunodéficientes et aux personnes âgées. «La diversité des souches ne garantit pas l’efficacité, note une personne. Si le système immunitaire est en bonne forme, nous devrions pouvoir faire face.» Parmi ceux qui ne passeront pas par la case piqûre, plusieurs mentionnent encore les effets secondaires et certains sont opposés aux vaccins s’ils ne sont pas indispensables.

Sur un point, les internautes sont plus unanimes: 81% d’entre eux jugent que le virus de la grippe est sérieux.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.