La venue de François ne laissera pas de dettes

Canton de GenèveUn découvert d'un million de francs est prévu pour la visite du pape à Genève ce jeudi, a déclaré l'évêque Charles Morerod. Une couverture partielle est prévue.

Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a donné quelques informations sur la visite du pape François à Genève.

Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, a donné quelques informations sur la visite du pape François à Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les frais causés par la messe jeudi à Genève dans le cadre du pèlerinage oecuménique du pape François ne devraient pas laisser de dettes, estime l'évêque Charles Morerod. Il est question en l'état d'un découvert d'un million de francs sur un budget de 2,2 millions.

«Nous n'avons pas trouvé de grand sponsor, mais des donateurs de différentes sortes. Les corporations de toute la Suisse nous soutiennent», a expliqué Charles Morerod, évêque de Lausanne, Genève et Fribourg, dans une interview publiée mercredi dans La Liberté. «Une couverture partielle de déficit est prévue.»

«J'ai de bonnes raisons de penser que nous ne resterons pas avec une dette sur les bras», précise Charles Morerod. «Quitte à prier saint Joseph!»

Cette attente nécessitera encore des efforts pour se concrétiser. «Nous avons de bons espoirs d'y parvenir», relève Jean-Baptiste Henry de Diesbach, responsable des finances du diocèse, contacté par Keystone-ATS. «Mais la situation demeure encore extrêmement problématique.»

Coût de la sécurité

«Le coût de la messe est relativement limité, en comparaison à d'autres manifestations de cette ampleur. Mais nous n'imaginions pas qu'il faudrait louer une cinquantaine de portiques de sécurité, la plupart venant d'Allemagne, de Grande-Bretagne ou de Norvège», constate l'évêque.

«Ces installations s'imposent davantage pour la sécurité des gens que pour celle du pape ou de la conseillère fédérale Doris Leuthard, qui assistera à la messe», note Charles Morerod. «Nous ne pensions pas non plus que les chaises feraient si largement défaut en Suisse, en raison de la Fête de la Musique et des promotions dans les écoles de Genève, qui se tiennent le même jour.»

Facture de transport

«Vingt-deux camions chargés de chaises viennent de France», ajoute l'évêque. «Cela implique beaucoup de personnel. Et il y a des frais obligatoires liés au transport des fidèles des parkings vers Palexpo. Nous avons dû louer 105 bus pour la journée, selon les exigences de la police qui veille au trafic». La facture de transport pourrait atteindre 300'000 francs.

La messe prévue jeudi à Genève rassemblera plus de 40'000 personnes. Le pape François est attendu pendant dix heures jeudi dans la cité de Calvin et dans le canton de Vaud. Une visite «historique» sous haute sécurité en Suisse, près de 15 ans après celle de Jean-Paul II, qui doit renforcer l'unité avec d'autres Eglises, dont la faîtière, le Conseil oecuménique des Eglises, a 70 ans. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2018, 10h02

Articles en relation

Le pape viendra sceller le dialogue entre Églises

Canton de Genève À son arrivée jeudi à Genève, le Saint-Père sera accueilli par une délégation du Conseil fédéral emmenée par Alain Berset. Doris Leuthard et Ignazio Cassis seront aussi de la partie. Plus...

Le pape attendu au tournant sur l’unité des chrétiens

Visite du 21 juin Avec sa visite à Genève jeudi, le pape François lance un signal fort d’ouverture. D’aucuns espèrent une annonce surprise pour une meilleure reconnaissance des autres Églises Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...