Passer au contenu principal

Les Verts contre-attaquent sur le CO2

Le Parti écologiste exige un rapport sur la captation et l’utilisation du carbone. Le texte séduit à gauche et à droite.

La conseillère nationale verte vaudoise Adèle Thorens est à la manœuvre.
La conseillère nationale verte vaudoise Adèle Thorens est à la manœuvre.
ODILE MEYLAN

C’est une lueur d’espoir pour le climat. Une semaine après le rejet de la loi sur le CO2 – torpillée au National par une alliance contre nature gauche-UDC – une piste se dessine pour lutter contre le réchauffement. Des élus de tous les partis ont cosigné un postulat sur les émissions de CO2 dites «négatives». Il s’agit de demander au Conseil fédéral d’analyser dans un rapport le potentiel, le coût et les risques que représentent la captation puis le stockage de carbone dans le sol, les couches géologiques ou les végétaux, mais aussi son utilisation dans l’industrie ou l’agriculture (voir encadré).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.