Les Verts veulent aligner les CFF sur le modèle low-cost

TransportsDes tarifs de transports publics réduits profiteraient à tout le monde, y compris aux usagers de la route, assure le conseiller national Antonio Hodgers.

Antonio Hodgers, conseiller national vert genevois, plaide pour des billets ferroviaires «low cost».

Antonio Hodgers, conseiller national vert genevois, plaide pour des billets ferroviaires «low cost». Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fréquentation des trains connaît un léger tassement. Les CFF ont enregistré une baisse de 10'000 passagers par jour l'année passée.

Pour y remédier, les Verts proposent des tarifs plus attractifs afin d'éviter que trop de Suisses n'optent pour les transports en voiture.

Les précisions du conseiller national vert genevois Antonio Hodgers.

24 heures – Vous réclamez des baisses de tarifs pour les groupes dans les transports publics, alors que les trains sont saturés à certaines heures... Est-ce bien sérieux?

Antonio Hodgers – Absolument! Les trains sont saturés aux heures de pointe, c'est vrai. La réponse à ce problème consiste à augmenter l’offre avec de nouveaux trains et de nouvelles gares. C’est pour cela que nous nous battons pour les 6,4 milliards d’investissements ferroviaires. Mais en dehors des heures de pointe, il y a de la place dans les trains. Nous proposons des baisses de tarifs et des tarifs de groupes adaptés aux heures creuses. Nous voulons donner la possibilité aux gens qui ne font pas du trafic pendulaire de voyager moins cher après en journée, le soir ou pendant le week-end.

Vouloir casser les prix pour une catégorie d'usagers seulement, n'est-ce pas injuste?

Non, il faut comprendre que les CFF doivent acheter des trains en suffisance uniquement pour les pendulaires, pour ces fameux pics du matin et de la fin de journée. Aujourd’hui, les usagers paient plein pot. Nous ne demandons pas des tarifs plus élevés, mais il est logique que ceux qui utilisent ces trains pendant les pics paient le tarif normal.

Vous proposez un abonnement à 50 francs par année qui donnerait droit à une réduction de 25% sur le prix des billets. N'est-ce pas une concurrence pour les autres abonnements, dont le demi-tarif qui est à 175 francs?

Il faudra mesurer la portée de cette proposition dans le détail. Mais le but est vraiment d’inciter cette majorité de Suisses, qui aujourd’hui n’a aucun abonnement et préfère prendre la voiture, à opter pour le train. Le grand problème avec le train, c’est que lorsque vous prenez un billet une seule fois cela revient très cher et c’est décourageant!

Les usagers du train paient actuellement le moitié des coûts du rail. Une majorité politique souhaite qu'ils paient davantage. Avec vos propositions, n'allez-vous pas au casse-pipe?

Pas si les gens sont intelligents! Nos propositions ne visent pas à baisser les recettes des CFF mais au contraire à les augmenter par un meilleur taux de remplissage. C’est exactement le calcul qu’ont fait les compagnies aériennes low-cost. Les prix n’ont pas baissé aux dates et aux heures très demandées. C'est plus cher le vendredi soir, moins cher le mardi matin... C’est exactement la même logique. En remplissant les trains aux heures creuses, à coûts d’exploitation constants, les recettes seront meilleures pour les CFF.

Pourquoi tant de haine contre le trafic automobile? Après tout, le trafic routier est beaucoup moins polluant et meurtrier qu'il y a vingt ans!

Certes, mais la voiture reste l’une des principales sources d’émissions de gaz à effet de serre. L’autre problème, c'est que la route prend énormément de place: plus de 90% de la place dédiée à la mobilité. Les Verts n'ont pas de haine contre la voiture. Mais il est dans l’intérêt de tout le monde d’encourager les transports publics: ils sont plus confortables pour l’usager et pour l’environnement. Et il est préférable que les automobilistes qui ont vraiment besoin de leur véhicule ne se retrouvent pas systématiquement dans des bouchons. Dans cette optique, on pourrait considérer que les Verts sont les meilleurs alliés des automobilistes.

Peut-être, mais votre proposition d'augmenter les taxes sur les huiles minérales n'est-elle pas nettement moins populaire?

Oui, mais il faut savoir que l’usager de la route ne paie actuellement que la moitié des coûts réels qu'il engendre. Il paie les coûts directs, notamment pour construire des autoroutes, mais il ne paie pas les coûts externes, comme l’impact sur l’environnement et le paysage ou les coûts liés aux accidents.

Créé: 22.04.2013, 13h57

Articles en relation

Les Verts veulent des tarifs préférentiels aux heures creuses

Transports publics Les transports publics devraient proposer des tarifs réduits aux heures creuses et dès le deuxième voyageur, ou un abonnement -25%. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.