«Je veux défendre la sensibilité latine au sein du PLR»

ElectionHugues Hiltpold gagne la bataille face à Olivier Feller. Il devient le nouveau vice-président du groupe PLR.

Hugues Hiltpold (PLR/GE) est le nouveau vice-président du groupe PLR sous la Coupole. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le duel a livré son vainqueur. Hugues Hiltpold a été désigné mardi vice-président du groupe PLR aux Chambres. Olivier Feller, lui aussi candidat, est battu. Voilà qui signe l’armistice d’une guéguerre interne. Ni le Genevois ni le Vaudois ne souhaitaient laisser la place à l’autre. Sous la Coupole depuis dix ans, Hugues Hiltpold entend faire de cette nomination un tremplin vers le Conseil des États. Interview.

Comment voyez-vous votre nouvelle fonction? Serez-vous le porte-parole des Romands?
Mon premier objectif est de fédérer les Romands entre eux. Il s’agit aussi de faire entendre la sensibilité latine quand elle diffère de l’alémanique. Je souligne d’ailleurs que le parti fait de meilleurs scores en Romandie. C’est bien la preuve que notre vision peut convaincre, et cela les Alémaniques s’en rendent compte. Mais, au final, le but est d’œuvrer pour des compromis qui puissent être soutenus par l’ensemble du groupe.

Traditionnellement, une seule candidature est proposée pour ce genre de nomination. Or vous étiez deux. Cela renforce-t-il votre légitimité?
Finalement, nous avons trouvé une solution entre Olivier Feller et moi, avec une sorte de double candidature. J’occuperai la vice-présidence durant les deux prochaines années, puis Olivier Feller prendra le relais. Il faut y voir une volonté de trouver un équilibre entre nos deux cantons – Genève et Vaud – qui défendent la Métropole lémanique. L’idée était aussi de montrer à nos collègues alémaniques que les Romands sont capables de s’entendre pour trouver des compromis.

Vous êtes radical, alors que le chef de groupe, Beat Walti, est libéral. Allez-vous défendre une aile plus modérée du parti?
Le PLR peut avoir des appréciations différentes de certains objets. Selon la région d’origine, mais aussi selon l’appartenance «première» au parti, même s’il faut bien reconnaître que la distinction entre radicaux et libéraux n’a plus beaucoup d’importance. Il y a toutefois différentes sensibilités au PLR. C’est important qu’elles s’expriment.

Votre nomination est aussi liée à un enjeu cantonal. Vous visez le Conseil des États. N’est-ce pas un peu tôt pour lancer la campagne?
C’est peut-être un peu tôt, mais mon objectif n’est pas de forcer le parti. Comme le veut la formule consacrée, je me mets à disposition de ma section pour un siège au Conseil des États en vue des élections fédérales de 2019.

Êtes-vous la bonne personne pour un retour de la droite genevoise aux États?
Le constat est clair. L’électorat genevois se divise plus ou moins en trois tendances politiques: la gauche, la droite dure et la droite raisonnable. Or la représentation au Conseil des États – avec un écologiste et une socialiste – ne reflète pas l’électorat du canton. Cette situation monocolore dure depuis douze ans. Il est donc légitime d’imaginer un équilibre gauche-droite, ou un duo de droite. Il faudra voir encore comment les différents partis se positionnent. (24 heures)

Créé: 29.11.2017, 22h16

Articles en relation

Guerre d'influence valdo-genevoise au sein du groupe PLR

Election Hugues Hiltpold et Olivier Feller briguent tous deux la vice-présidence de la députation libérale-radicale sous la Coupole. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...