Via Sicura: davantage de clémence exigée

SuisseUne commission des Etats a donné des «instructions» au TF pour adoucir la modification de la Loi sur la circulation routière.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans une lettre envoyée au Tribunal fédéral, la commission des transports du Conseil des Etats appelle les juges à assouplir les sanctions contre les chauffards, alors que la loi n'a pas encore été modifiée. Elle réclame aussi un changement de jurisprudence.

«La commission souhaite (...) avant même l'entrée en vigueur des adaptations de Via Sicura, qu'il soit possible d'éviter pour les délits de chauffard les cas de rigueur et qu'il soit donné plus de poids à l'appréciation du juge et à la prise en compte du cas», écrit la commission dans la lettre, rapportée vendredi par le «Tages-Anzeiger» et que l'ats a pu consulter.

La missive est datée du 5 septembre. La commission explique que, même si les deux chambres du Parlement fédéral adoptent rapidement un assouplissement des sanctions, il faudra compter probablement encore deux ans avant que les modifications ne prennent effet. Elle craint donc que des sanctions disproportionnées et des cas de rigueur ne soient prononcés entre-temps.

Séparation des pouvoirs

Le président de la commission, Olivier Français (PLR/VD), remercie à la fin de la lettre de deux pages le Tribunal fédéral (TF) «à l'avance pour la considération» portée à la demande.

L'ancien juge fédéral Giusep Nay, cité par le journal, estime que cette démarche viole la séparation des pouvoirs. La missive contient une instruction pour la plus haute juridiction de Suisse, comme si elle devait appliquer une loi en vigueur, ajoute-t-il. Or les juges doivent prendre leur décision en fonction de règles interprétatives juridiques reconnues, et non en fonction de celles d'une commission parlementaire.

Des membres de la commission affirment cependant dans le «Tages-Anzeiger» qu'il ne s'agissait que d'une «lettre d'information». Il n'a jamais été question d'interférer dans la séparation des pouvoirs, se défend Josef Dittli (PLR/UR).

De son côté, le TF dit ne pas avoir accordé beaucoup d'importance à la démarche. La cour a pris note de la missive, mais n'y a pas fait suite, indique un porte-parole dans le journal.

Réforme au Parlement

Le 11 décembre, cinq ans environ après l'entrée en vigueur de Via Sicura, le conseil des Etats a adopté tacitement une motion de sa commission des transports demandant de corriger la loi.

Le texte veut donner aux juges une marge d'appréciation plus large pour les délits de chauffards dans les cas de négligence, abroger la peine privative de liberté d'un an au minimum et réduire la durée minimale de retrait de permis de conduire.

Le Conseil fédéral soutient la motion. Il a proposé des changements similaires dans son rapport d'évaluation de Via Sicura, en réponse à un postulat. Un projet de révision de loi devrait être mis en consultation dans une année environ, selon la ministre des transports Doris Leuthard. Le Conseil national doit encore se prononcer. (ats/nxp)

Créé: 12.01.2018, 06h51

Articles en relation

L’amendement de Via sicura choque les milieux de la prévention

Routes Tests plus tardifs pour les conducteurs âgés, vente d’alcool sur l’autoroute: le Parlement néglige-t-il la sécurité routière? Plus...

Le Conseil des Etats veut lever le pied sur Via Sicura

Suisse La commission des transports du Conseil des Etats se range au côté du National sur le sujet de l'adoucissement de la loi Via Sicura. Plus...

Via Sicura: le TF précise sa jurisprudence

Suisse Un motard a tenté de convaincre la justice qu'en roulant à 114 km/h au lieu de 50, il n'avait pas mis la vie d'autrui en danger. Plus...

Un motard roule à 103 km/h sur le quai d'Ouchy

Lausanne Un trentenaire a vu son deux-roues séquestré par la police, samedi, après un excès de vitesse tombant sous le coup de «Via Sicura». Plus...

«Stop aux excès de Via sicura» n'a pas abouti

Route L'initiative voulait assouplir certaines sanctions jugées trop sévères de la loi sur la circulation routière. Seules 30'000 personnes l'ont signée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...