Passer au contenu principal

TransportsLa vignette va passer de 40 à 100 francs

Berne veut ajouter 376 kilomètres de routes au réseau existant. Les coûts seront couverts par l'augmentation de la vignette.

La vignette va plus que doubler, selon le message du Conseil fédéral.
La vignette va plus que doubler, selon le message du Conseil fédéral.
Keystone

Le Conseil fédéral veut ajouter aux réseaux des routes nationales quelque 376 kilomètres de routes existantes d'ici le début 2014. Le message prévoit que les coûts seront couverts par l'augmentation du prix de la vignette autoroutière qui bondira de 40 à 100 francs. Le message a été envoyé mercredi aux Chambres fédérales.

Selon le gouvernement, le réseau ne répond plus suffisamment aux besoins des villes et des agglomérations de taille moyenne ainsi que des régions périphériques.

L'exploitation, l'entretien et l'aménagement des tronçons ajoutés au réseau entraîneront des dépenses de quelque 305 millions de francs par an. Si 30 millions seront compensés auprès des cantons (réduction de certaines contributions fédérales), les 275 millions de francs restants affecteront la Confédération, qui devra augmenter le prix de la vignette autoroutière en conséquence.

Ainsi, la vignette annuelle passera de 40 à 100 francs, et une vignette de deux mois sera introduite au prix de 40 francs pour les automobilistes qui n'empruntent les routes nationales que durant une période brève. Ces nouveautés seront toutefois introduites seulement lorsque les provisions du financement spécial de la circulation routière seront inférieures à un milliard de francs, soit probablement en 2015.

Le Conseil fédéral demande aussi la reprise de trois projets d'aménagement cantonaux : le tronçon manquant de l'autoroute de l'Oberland zurichois, le contournement du Locle et le contournement de la Chaux-de-Fonds. Ces projets devraient arriver à maturité d'ici à l'entrée en vigueur de l'adaptation de l'arrêté.

Le Conseil fédéral propose d'intégrer deux compléments de réseau, à savoir l'autoroute du Glattal et le contournement de Morges. Ces deux projets sont nécessaires en vue de supprimer les goulets d'étranglement survenant sur la N1, dans les régions de Zurich/Glattal et de Lausanne/Morges.

AP

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.