La ville de Sion récompensée pour sa défense du patrimoine

EnvironnementSion se voit décerner le Prix Wakker 2013 par Patrimoine Suisse. Cette distinction honore l'aménagement et la revalorisation des espaces publics débutés il y a une dizaine d'années et qui ont ramené de la qualité de vie dans la ville.

La vieille ville de Sion.

La vieille ville de Sion. Image: ARCHIVES/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La ville de Sion a reçu mardi le Prix Wakker 2013 décerné par Patrimoine Suisse. Il récompense la mue urbaine amorcée «avec succès» par le chef-lieu valaisan. Sion a également initié un travail de reconnaissance du patrimoine architectural moderne. «Ce prix récompense la vision que s’est donnée Sion de son avenir», a déclaré mardi le président de Patrimoine Suisse Philippe Biéler lors d’une conférence de presse à Sion. En une dizaine d’années, les autorités ont réaménagé l’espace public, faisant du centre historique, délaissé dans les années 1990, un espace de convivialité.

Sobriété et simplicité

L’aménagement et la revalorisation des espaces publics débutés il y a une dizaine d’années ont ramené de la qualité de vie dans la ville, a expliqué Monique Keller, responsable du Prix Wakker. La sobriété et la simplicité de ces aménagements donnent une force particulière à ces lieux.

La ville a pris conscience de son espace urbain qui ne se limite pas au seul centre-ville mais concerne l’ensemble des quartiers. Elle a posé les bases pour intégrer un paysage «unique en Suisse» dans sa zone à bâtir, a estimé Monique Keller.

La prise en compte du patrimoine architectural, non seulement ancien mais aussi moderne, est aussi à mettre en évidence, selon Monique Keller. La reconnaissance de ce patrimoine n’est pas évidente dans toutes les communes.

Une ville globale

Avec ses 31’600 habitants, Sion n’est pas qu’un centre-ville, c’est un ensemble de quartiers, a expliqué le président de la commune Marcel Maurer. Le remodelage de la ville est soumis à de nombreuses contraintes comme les cinq cours d’eau qui la traversent ou la présence de l’aéroport. «Nous sommes conscients d’avoir fait un bout de chemin, mais il y a encore beaucoup de travail», a dit Marcel Maurer. Ce prix est accueilli avec satisfaction car il «donne l’occasion de montrer que l’on est capable de faire quelque chose de bien».

Valorisation archéologique

Le président de la section valaisanne de Patrimoine Suisse a soulevé quelques points noirs comme la disparition du patrimoine archéologique. Sion est la plus ancienne ville de Suisse et la mise en valeur de ce qui est trouvé lors de fouilles pourrait constituer un atout touristique de taille.

Cet atout, Sion compte aussi l’utiliser. La place de la Planta est à revoir. Elle pourrait devenir le point de départ d’une sorte de balade funéraire à travers la ville, a indiqué l’architecte communal Renato Salvi.

Une nécropole du quatrième millénaire avant Jésus-Christ a été mise au jour au nord de la ville. A l’ouest, des dolmens et des alignements de menhirs sont visibles. L’est abrite une basilique funéraire du 8e siècle actuellement dissimulée par des immeubles. La ville prévoit de remettre cette dernière sur le devant de la scène.

Réflexion de fond

En décernant à Sion le Prix Wakker 2013, Patrimoine Suisse récompense une réflexion de fond sur l’aménagement du territoire. L’organisation encourage les autorités à se montrer inventives et persévérantes dans la mise en place de la vision d’une ville qui évolue en harmonie avec son paysage. Attribué depuis plus de 40 ans, le prix tient compte de tous les aspects d’un lieu: urbanisme, mobilité, espaces publics, patrimoine bâti. Il sera décerné à la ville en septembre lors d’une cérémonie officielle.

Ces dix dernières années, le Prix Wakker a plus souvent qu’à son tour honoré la Suisse romande. Ainsi les communes de l’ouest lausannois (2011), Yverdon-les-Bains (2009), Delémont (2006) et Bienne (2004) l’ont reçu, de même que les CFF (2005), première entreprise primée. (ats/nxp)

Créé: 22.01.2013, 14h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.