Passer au contenu principal

Violences sexuelles sur les hommes, un tabou à briser

Un court-métrage réalisé par de jeunes Valaisans rompt le silence sur les hommes abusés.

L’équipe de Cerkenamo Production a réalisé «Parlons-en», visible sur YouTube depuis mercredi.
L’équipe de Cerkenamo Production a réalisé «Parlons-en», visible sur YouTube depuis mercredi.
DR

«Ça n’arrive pas qu’aux filles.» Un court-métrage réalisé par de jeunes Valaisans se penche sur les violences sexuelles envers les hommes. Ces étudiants avaient déjà filmé des fictions. Cette fois, ils souhaitaient aborder un thème «qui les touche». «Nous voulons montrer que les hommes peuvent être des victimes. On a trop tendance à penser qu’ils peuvent se défendre», résume Kilian Siggen, président de Cerkenamo, l’association de production à l’origine du projet. Avec ses camarades, il a obtenu les soutiens de l’antenne valaisanne d’ESPAS (Espace de soutien et de prévention - abus sexuels) et de la Fédération valaisanne des centres SIPE (Sexualité, information, prévention, éducation). Depuis mercredi, leur film Parlons-en peut être vu sur YouTube. Ce court-métrage d’environ trois minutes montre un jeune dans une soirée bien arrosée. Un autre homme verse discrètement dans son verre du GHB, connu sous le nom de «drogue du violeur». Puis le prend dans sa voiture et le viole. But premier: briser le silence et inciter les victimes à parler. «Plus on intervient rapidement et plus on peut espérer leur donner les moyens de surmonter ce traumatisme», souligne Karine Alvarez, responsable de la communication et de la recherche de fonds à l’antenne valaisanne d’ESPAS.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.