Passer au contenu principal

Vote difficile pour les aveugles et les malvoyants

La Fédération suisse des aveugles et malvoyants dénonce le non-respect du secret des urnes pour les malvoyants. Le vote électronique serait une solution.

Le vote électronique permet aux personnes aveugles et malvoyants de participer de manière indépendante aux élections et votations.
Le vote électronique permet aux personnes aveugles et malvoyants de participer de manière indépendante aux élections et votations.
Keystone

Les personnes aveugles et malvoyantes ne pourront participer aux élections fédérales que dans des conditions difficiles. La Fédération suisse des aveugles et des malvoyants en appelle au Conseil fédéral pour une introduction rapide du vote électronique.

Le secret des urnes n'est pas garanti pour les personnes aveugles et malvoyantes, car elles ont besoin d'une aide pour remplir leur bulletin de vote, souligne la FSA dans un communiqué lundi. Or cela est en contradiction avec la loi fédérale sur les droits politiques, qui indique que le secret du vote doit être sauvegardé.

Le vote électronique, testé par exemple dans le canton de Bâle-Ville, a permis aux personnes aveugles et malvoyantes de participer de manière indépendante aux élections et votations. Les documents électoraux ne devaient pas non plus obligatoirement être remplis à la main.

La FSA regrette donc vivement que le Conseil fédéral ait décidé en juin dernier de renoncer au vote électronique et lui demande de revenir sur sa décision. La Suisse pourrait ainsi répondre aux exigences de la convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et à celles de la loi fédérale sur l'égalité des personnes handicapées.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.