On votera bel et bien sur la surveillance des assurés

SuisseLe référendum lancé pour empêcher le recours à des détectives pour traquer les fraudeurs aux assurances sociales a abouti. Le peuple se prononcera le 25 novembre.

Le projet permet d'engager des détectives en cas de soupçons d'abus.

Le projet permet d'engager des détectives en cas de soupçons d'abus. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est définitif: les Suisses voteront le 25 novembre sur le recours à des détectives pour surveiller d'éventuels fraudeurs aux assurances sociales. Le référendum a formellement abouti. Sur 56'112 signatures déposées, 56'025 ont été déclarées valables, a indiqué mercredi la Chancellerie fédérale.

La révision de la loi, contestée par la gauche, devrait permettre aux assurances sociales d'à nouveau engager des détectives, en cas de soupçon, pour débusquer d'éventuels abus. Le Parlement a légiféré suite à une décision de la Cour européenne des droits de l'homme critiquant le manque de bases légales.

Le projet permet des enregistrements visuels et sonores mais aussi des techniques de localisation de l'assuré, comme les traceurs GPS. Cela pourrait aussi être des drones s'ils servent à la géolocalisation mais pas s'ils sont utilisés pour une observation.

La surveillance ne sera pas limitée à l'espace public, comme les rues ou les parcs. Elle sera effectuée aussi dans des lieux visibles depuis un endroit librement accessible, par exemple un balcon. Seul l'usage d'instruments comme les traceurs GPS, nécessitera l'autorisation d'un juge. (ats/nxp)

Créé: 18.07.2018, 14h43

Articles en relation

«Traquer les assurés au GPS, c’est inacceptable»

Référendum Le peuple votera sur la loi qui autorise les détectives dans les assurances. Les opposants tiennent leurs 50'000 signatures. Plus...

La Suva ne surveillera pas davantage les fraudeurs

Suisse Alors que le Parlement vient de légiférer en matière de surveillance, la Suva informe qu'elle ne fera pas appel à plus de détectives. Plus...

Surveiller les assurés? Un référendum est lancé

Suisse Le Parlement a adopté une loi permettant aux assurances sociales d'engager des détectives en cas de soupçons. Des citoyens n'en veulent pas. Plus...

Le Parlement hésite sur le recours aux détectives

Suisse La surveillance d'éventuels fraudeurs aux assurances sociales pourrait bientôt recevoir un feu vert politique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.