Voyage au Vietnam pour 100 cadres de La Poste

SuisseLe chef de Swiss Post Solutions a invité une centaine de responsables à une réunion de deux jours à Ho Chi Minh Ville. Aux frais de La Poste.

Image: SPS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une nouvelle affaire de voyages secoue la Suisse. Il ne s'agit pas cette fois de Russie ou d'Abu Dhabi, mais du Vietnam. En effet, Jörg Vollmer, directeur de Swiss Post Solutions (SPS) et membre du comité de direction de La Poste Suisse, y a invité plus de 100 cadres pour une réunion les 21 et 22 janvier derniers, relève mercredi le Blick.

Swiss Post Solutions est une filiale de La Poste qui emploie près de 7000 personnes sur 24 sites dans le monde, de l'Amérique du Nord à l'Asie. Son patron organise chaque année des réunions de la direction. Jusqu'ici, raconte le Blick, ces meetings avaient lieu sous forme de conférences, d'ateliers ou de dîners de gala, en Suisse et en Allemagne.

Mais cette année, cette sortie de cadres s'est déroulée à 10'000 km de la Suisse, à Ho Chi Minh Ville plus précisément, soit le site principal de SPS en Asie. La plupart des cadres venaient d'Europe et de Suisse, précise le Blick.

Coûts normaux

Dans une prise de position à Keystone-ATS, La Poste indique qu'il «est normal que de tels événements annuels se tiennent alternativement dans diverses villes. »

La Poste n'a pas voulu dévoiler le coût total de la réunion. Mais selon sa porte-parole, il était exactement le même que les années précédentes et se situait dans la normale pour un voyage de cette ampleur. Le géant jaune justifie ce déplacement par le fait que Swiss Post Solutions est une filiale active au niveau mondial et qu'il est donc normal de se réunir alternativement dans des endroits différents.

Mais à l'interne, le voyage reste en travers de la gorge pour certains. Pour un ancien cadre de SPS, qui estime le coût du voyage au Vietnam à au moins 200'000 francs, c'est même «une gifle» pour les employés qui touchent un salaire minimum et qui doivent en outre travailler le week-end.

Comportement nocif

Pour le syndicat Syndicom, le comportement de SPS nuit à l'image de La Poste. Les employés, en contact direct avec les clients, supportent «leurs propos hargneux sur le comportement de leurs supérieurs hiérarchiques». La Poste doit instaurer «une totale transparence», exigent les représentants du personnel.

Une critique que La Poste ne comprend pas. «Les salaires chez SPS Suisse sont bons. Si cela n'était pas le cas, SPS ne pourrait pas retenir ses collaborateurs qualifiés, ni en recruter.» SPS paie un «salaire juste» par rapport à la branche.

La filiale de La Poste a déjà été sanctionnée à plusieurs reprises par le Secrétariat d'Etat à l'économie pour non respect de la loi sur la protection salariale. Des négociations sont toujours en cours pour une augmentation des salaires des employés.

Créé: 30.01.2019, 11h52

Articles en relation

La Poste: accord sur des mesures salariales

Emploi Les négociations entre Poste CH SA et les syndicats syndicom et transfair se sont déroulées de manière constructive. Plus...

Votre facteur relèvera votre compteur électrique

Vaud Par souci d'écologie les employés de la Poste relèveront les compteurs desservis par la Romande Energie. Plus...

Roberto Cirillo est le nouveau patron de la Poste

Suisse Roberto Cirillo succède à Ulrich Hurni, qui a pris la tête du géant jaune ad interim après le départ de Susanne Ruoff suite aux affaires liées à CarPostal. Plus...

Les syndicats dénoncent la sous-enchère salariale

Marché postal Les syndicats réclamaient un salaire minimum de 22 francs de l'heure. Ils s’opposent à la décision de la Commission fédérale de la poste qui le fixe à 18,27 francs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.