Un week-end marqué par une météo en dents de scie

MétéoLe froid, la neige, le soleil et les températures printanières se sont invités en Suisse pour le week-end pascal.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le week-end de Pâques en Suisse a été marqué par des températures très changeantes. Neige, pluie, soleil, les Suisses en ont vu de toutes les couleurs. A Viège (VS) par exemple, le thermomètre affichait 7 degrés au maximum samedi et près de 19 degrés dimanche.

Les écarts de températures entre samedi et dimanche sont saisissants, observe Dean Gill, prévisionniste à MétéoSuisse. Que le thermomètre plonge est assez fréquent, mais «un réchauffement aussi brutal» est plus rare, souligne-t-il.

Les températures dans certaines régions de Plaine ont bondi de plus de dix degrés en 24 heures. Alors que le thermomètre n'a que rarement dépassé la barre des 10 degrés dans la majorité des endroits samedi, il affichait entre 15 et près de 20 degrés dimanche.

A l'instar des Viégois, les Payernois (VD) ont ainsi jonglé entre doudoune et débardeur: le mercure a passé de 7,1 à 17 degrés de samedi à dimanche. La différence était également d'une dizaine de degrés entre la veille de Pâques et la veille de Noël, plus chaude. L'expression «Noël au balcon, Pâques au tison» a ainsi parfaitement fonctionné cette année.

Un samedi sous la neige

Outre le froid, le week-end pascal aura aussi été marqué par la neige. Samedi un manteau blanc recouvrait plusieurs régions. Selon MeteoNews, 20 centimètres de neige sont tombés en altitude du côté de Zermatt, Saas et du Simplon (VS).

Mais ce sont surtout les régions alémaniques qui se sont réveillées avec les flocons, de l'Oberland bernois à la Suisse centrale et orientale. A Elm (GL), il est tombé dix centimètres.

A St-Gall, la couche de neige était épaisse de neuf centimètres et de sept à Appenzell. Les flocons ont également recouvert Oberthal (BE) et Titterten (BL). La limite des chutes de neige s'est abaissée à 450 mètres par endroits, d'après SRF Meteo.

Au Tessin, la limite des chutes de neige se situait entre 900 et 1100 mètres. Alors que de nombreux Helvètes se rendent au sud des Alpes pendant les fêtes, il n'y a pas fait meilleur qu'ailleurs en Suisse, relève Dean Gill.

Il est ainsi tombé près de 40 millimètres de pluie à Lugano de vendredi à lundi, indique SF Meteo. Pis: le soleil n'a brillé que sept heures à Lugano durant cette période.

Plus de 70 heures de bouchons

A défaut de soleil, les voyageurs qui se sont rendus dans le Sud, auront eu droit aux traditionnels bouchons, cela tant à l'aller qu'au retour. Sur l'A2 devant le portail nord du tunnel du Gothard, les vacanciers ont dû s'armer de patience: l'attente oscillait entre une heure et demie et deux heures jeudi soir et la nuit suivante, à savoir une file de 13 km, cinq de plus que l'an dernier, au plus fort des départs.

Lundi après-midi, la colonne de véhicules a atteint 11 km dès après 15h00 entre Biasca et Airolo, avant l'entrée sud du tunnel, d'après le site internet du TCS, provoquant deux heures d'attente. Pour que le tableau soit complet, les automobilistes sortis avec peine du Gothard se sont trouvés quelques kilomètres plus loin au nord devant le tunnel du Seelisberg, fermé durant plus de deux heures à cause d'un accident et qui a nécessité des réparations urgentes.

Ce n'est qu'après 17h30 que la file de véhicules a commencé de se réduire, très progressivement. A 20h00, elle mesurait encore près de 5 km. Selon ViaSuisse, plus de 70 heures d'embouteillages ont été comptabilisées en une semaine sur l'A2 des deux côtés du St-Gothard. Alors que les retours se sont à nouveau concentrés sur le lundi, la transhumance pascale a débuté plus tôt cette année, dès mardi.

Deux morts sur les routes

Un week-end de Pâques malheureusement aussi marqué par au moins deux morts sur les routes. Un motocycliste de 21 ans a péri dans un accident de la circulation dimanche à Romoos (LU). Il a perdu la maîtrise de sa machine et a percuté frontalement un dépôt de bois.

Vendredi, c'est une femme de 42 ans qui est décédée à Monible (BE). Après avoir fait un tonneau, son véhicule a fini sa course dans la Sorne. (ats/nxp)

Créé: 21.04.2014, 16h31

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.