Passer au contenu principal

WEF: l'armée moins présente l'an dernier

L'armée suisse a enregistré 4563 jours de service en moins qu'en 2018 dans le domaine des engagements subsidiaires de sûreté accomplis lors du WEF.

Au final, l'armée a enregistré 20'000 jours de service en moins qu'en 2018.
Au final, l'armée a enregistré 20'000 jours de service en moins qu'en 2018.
archive, Keystone

L'armée a été moins sollicitée l'an dernier pour la sécurité du Forum économique mondial (WEF) à Davos comme pour le service de promotion de la paix, avec la Swisscoy. Au final, elle a enregistré 20'000 jours de service en moins qu'en 2018.

Les changements les plus importants touchent le domaine des engagements subsidiaires de sûreté accomplis lors du WEF avec 4563 jours de service de moins qu'en 2018, indique le Département de la défense dans un communiqué vendredi. Le service de promotion de la paix est aussi concerné avec 8918 jours de service en moins pour la Swisscoy. S'agissant de l'aide militaire en cas de catastrophe, aucun jour de service n'a été effectué en 2019 contre 93 en 2018.

Toujours plus de contrôles dans le ciel

A titre de police aérienne, les Forces aériennes suisses ont accompli l'année dernière 18 interventions contre 16 en 2018. Elles ont encore à leur actif 270 contrôles d'aéronefs d'États étrangers contre 245 en 2018.

L'an dernier, les militaires de l'Armée suisse ont accompli 5,4 millions de jours de service, ce qui représente environ 20'000 jours de moins qu'en 2018. Sur ce total, 175'790 jours ont été consacrés à des opérations, des engagements et des prestations d'appui. Les dépenses de la troupe se sont élevées à 177,8 millions de francs, soit 2,9 millions de francs de moins qu'un an plus tôt.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.