Passer au contenu principal

Davos 2018Le WEF se prépare au show de Trump

Dans un discours prévu ce vendredi à 14 heures, le président américain va plaider pour un commerce mondial «ouvert» mais aussi «juste et équitable».

Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Dernier salut de Donald Trump avant d'entrer dans son avion Air Force One à Zurich pour s'envoler en direction de Washington. (Vendredi 26 janvier 2018)
Keystone
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord  de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend  Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
Donald Trump ne s'est pas attardé à Davos. Il a quitté la station à bord de Marine One, l'hélicoptère présidentiel pour se rendre à l'aéroport de Zurich où l'attend Air Force One. (Vendredi 26 janvier 2018)
AFP
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Un Boeing 737 de l'US-Airforce a amené le 11 janvier à Zurich une première équipe en prévision de la venue de Donald Trump. (17 janvier 2017)
Keystone
1 / 66

L'arrivée de Donald Trump jeudi à Davos a rejeté dans l'ombre tous les autres évènements du Forum économique. L'arrivée du président des Etats-Unis a provoqué la cohue au Palais des Congrès. Et la journée de vendredi ne devrait pas y échapper.

Paul Kagame et Alain Berset

Après avoir rencontré jeudi après-midi les Premiers ministres britannique et israélien, le président américain doit rencontrer vers 10h15 son homologue rwandais Paul Kagame. Peu avant midi, il s'entretiendra avec le président de la Confédération Alain Berset. Une conférence de presse est d'ailleurs prévue sur cette rencontre.

Trump: pour un commerce mondial «ouvert» mais «équitable»

Le discours que doit prononcer Donald Trump à 14 heures constituera indubitablement le point fort du jour et de cette 48e édition du WEF.

Le président américain devrait «s'engager pour un marché libre et ouvert» mais «dans des conditions justes et équitables», a révélé un haut responsable américain, à quelques heures du discours.

Donald Trump devrait donc dénoncer tout ce qui fait obstacle selon lui à des échanges marchands basés sur la «réciprocité», à savoir «le vol de propriété intellectuelle, les transferts de technologie forcés et les subventions à l'industrie».

«Faire des affaires»

«Le message sera que l'Amérique est prête à faire des affaires» avec le monde entier, après en particulier une réforme fiscale très favorable aux entreprises, selon ce même haut responsable. Le président américain devrait aussi rappeler à son public de patrons et de grandes fortunes le sort des «femmes et des hommes laissés sur le bord de la route», a-t-il poursuivi.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.