Passer au contenu principal

MédiaLa «Weltwoche» publie un article interdit sur Darbellay

L'interdiction de publication d'un article sur la vie privée de Christophe Darbellay a été adressée trop tard à la «Weltwoche» pour en empêcher l'impression.

La réaction du conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay promet d'être intéressante.
La réaction du conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay promet d'être intéressante.
Keystone

Un article sur le conseiller d'Etat valaisan Christophe Darbellay s'étire jeudi en une de l'hebdomadaire alémanique «Weltwoche» malgré une interdiction de publication. L'ordonnance d'un tribunal de Zurich est arrivée trop tard pour en empêcher l'impression.

Le texte controversé signé Alex Bauer ainsi que toutes ses références ont été noircies dans la version électronique du média. Mais dans la version papier, l'article était jeudi bien lisible. Lorsque la mesure superprovisoire est parvenue mercredi dans l'après-midi, le périodique avait déjà été mis sous presse et livré à La Poste, indique la «Weltwoche».

L'article porte sur un différend lié au versement d'une pension alimentaire. Marié, Christophe Darbellay avait avoué lors de sa campagne électorale pour le Conseil d'Etat en 2017 avoir eu une relation extraconjugale de laquelle était né un enfant.

«Personnalité publique»

Ancien conseiller national PDC et ex-président du parti suisse, le Valaisan de Martigny-Combe est actuellement directeur de l'économie et de l'éducation du canton du Valais. L'agronome a été élu au gouvernement avec le troisième meilleur résultat. Agé de 48 ans, il est le papa de quatre enfants.

La «Weltwoche» défend par ailleurs son texte contre toute mesure préventive. Celle-ci «n'est pas justifiée», dénonce le rédacteur en chef et conseiller national UDC Roger Köppel dans la traditionnelle vidéo qui accompagne la publication de l'hebdomadaire. La personne concernée par cet article est une personnalité publique, argue-t-il.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.