Widmer-Schlumpf fera connaître sa décision samedi

Conseil fédéralC’est du moins ce que pense le président du PBD, Martin Landolt. Ce dernier répond aussi aux déclarations «étranges» de Christophe Darbellay.

Martin Landolt, président du PBD.

Martin Landolt, président du PBD. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président du PBD Martin Landolt l’avoue à demi-mot : il sait désormais si Eveline Widmer-Schlumpf se représentera ou non. Dans une interview qu’il nous a accordée cet après-midi, il estime aussi que la conseillère fédérale sortira du bois ce samedi lors de l’assemblée générale du PBD suisse à Berne. Il qualifie enfin « d’étranges » les déclarations du président du PDC, Christophe Darbellay, sur le fait d’accorder 2 sièges à l’UDC au Conseil fédéral.

- Eveline Widmer-Schlumpf vous a communiqué sa décision de rester ou non au Gouvernement?

- Non

- Vous êtes président de parti et vous ignorez ce que va faire votre conseillère fédérale. Je ne peux pas y croire.

- C’est à elle de prendre cette décision. Mais peut-être je la connais...

- Donc vous ne me dites pas la vérité en prétendant que vous ignorez sa décision !

- (rires) Peut-être.

- Et quand va-t-elle annoncer sa décision ? Samedi, devant l’assemblée du parti ?

- Je l’espère. Et je pense même que ce sera le cas.

- Vous avez pensé quoi des déclarations dimanche de votre allié Christophe Darbellay qui prend position en faveur de 2 sièges UDC, tout en soutenant Widmer-Schlumpf?

-Elles sont étranges. Je ne vois pas l’intérêt d’agiter des scénari qui n’existent pas pour l’instant. C’est un mauvais timing, dur à comprendre. Il faut attendre la décision d’Eveline Widmer-Schlumpf et ne pas tirer des plans sur la comète. Je me refuse d’ailleurs de participer à ce jeu.

- Christophe Darbellay voulait sans doute vous mettre la pression pour que vous acceptiez enfin une union du centre.

- Je ne sais pas comment interpréter ces propos. Je suis favorable à une coopération du centre. Ce sera le projet de la prochaine législature.

- Pour le PDC, à qui vous avez claqué la porte au nez l’an passé, ce ne sont que de vagues promesses...

- Mais non. Nous avons tous intérêt à tirer à la même corde. Si nous gardons les deux sièges centristes au Conseil fédéral, le PDC en profitera à l’avenir.

- De nombreux journalistes alémaniques parient sur un retrait de Widmer-Schlumpf. Se trompent-ils ?

- Ils se basent sur les résultats des élections fédérales et sur les dernières déclarations de Darbellay. Mais si Eveline Widmer-Schlumpf est candidate, elle a une chance de l’emporter. N’oubliez pas que le scrutin se déroule à bulletin secret. Il peut se passer beaucoup de choses. On ne connaît toujours pas le candidat UDC, ni s’il sera largement soutenu par le PLR. Quant au PS, il a dit très tôt qu’il soutiendrait une candidature d’Eveline Widmer-Schlumpf.

Créé: 27.10.2015, 16h57

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...