Passer au contenu principal

Assemblée du PBDWidmer-Schlumpf évoque l'avenir de la place financière

Qualité, stabilité et intégrité sont les principes retenus pour assurer l'avenir de la place financière suisse. La présidente de la Confédération s'est expliquée samedi à ce sujet devant des délégués de son parti.

Eveline Widmer-Schlumpf a évoqué aussi les onze voyages effectués jusqu'ici à l'étranger.
Eveline Widmer-Schlumpf a évoqué aussi les onze voyages effectués jusqu'ici à l'étranger.
Keystone

Eveline Widmer-Schlumpf s'est réjouie de la «romandisation» du Parti bourgeois-démocratique (PBD) samedi à l'occasion de l'assemblée des délégués de son parti à Neuchâtel. Le PBD a profité de cette étape romande pour présenter sa section genevoise, en cours de création.

Le PBD genevois sera porté sur les fonts baptismaux le 13 février prochain en présence d'Eveline Widmer-Schlumpf, a déclaré Charles Piguet au nom du comité de fondation. Il ne restera alors que le Jura, en Suisse romande, où le PBD ne sera pas encore présent.

Fort de 7000 membres et en place pour l'heure dans 16 cantons, le PBD se dote aussi d'une véritable section de jeunes. Contrairement aux jeunesses des autres partis, les JPBD conserveront un lien étroit avec le parti. A souligner que parmi les huit priorités des JPBD figurent la promotion du plurilinguisme, la création d'un pilier d'épargne pour les jeunes ou la mise en place d'»hôtels de dégrisement».

En ouvrant l'assemblée devant une centaine de délégués, le président du PBD Martin Landolt a passé en revue les chevaux de bataille de son parti. Le conseiller national glaronnais a plaidé pour une «coopération constructive».

Place financière

Qualité, stabilité et intégrité sont les principes retenus par le Conseil fédéral pour assurer l'avenir de la place financière suisse. La présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf s'est expliquée samedi à ce sujet devant l'assemblée des délégués de son parti à Neuchâtel.

Il est important que le gouvernement fédéral assure des règles de fonctionnement de la place financière adaptées au marché et à l'environnement international, a déclaré la conseillère fédérale devant la centaine de représentants du Parti bourgeois démocratique (PBD) suisse. Elle a évoqué à ce sujet la nécessité de parvenir à un consensus sur la définition de la fraude fiscale.

La conseillère fédérale a souligné dans ce contexte la diversité des systèmes fiscaux dans les pays voisins de la Suisse. Elle a renouvelé son espoir de voir entrer en vigueur d'un seul coup les accords fiscaux conclus avec la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, l'Autriche et l'Allemagne. Elle a rappelé néanmoins que l'accord du parlement allemand n'était pas acquis.

Dans son allocution, Eveline Widmer-Schlumpf a évoqué aussi les onze voyages effectués jusqu'ici à l'étranger dans le cadre de son année de présidence de la Confédération. Les questions liées à l'approvisionnement énergétique, à la préservation du climat et au système financier international ont marqué la plupart de ces missions de représentation, a-t-elle indiqué.

Mot d'ordre

Les délégués du PBD présents à Neuchâtel ont approuvé par ailleurs, à la majorité évidente, la révision de la loi sur les épizooties. Le nouveau dispositif législatif sera soumis à la votation fédérale du 25 novembre, à la suite d'un referendum lancé par le milieu naturopathe.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.