Des zones vertes pour les véhicules électriques

SuisseDes zones vertes seront crées et réservées à l'usage exclusif des véhicules électriques. Elles pourraient être équipées d'une infrastructure de recharge.

Il serait possible d'y stationner plus longtemps sur les zones vertes, en fonction du temps de recharge.

Il serait possible d'y stationner plus longtemps sur les zones vertes, en fonction du temps de recharge. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des zones de stationnement réservées aux véhicules électriques pourraient s'imposer en Suisse. Par 90 voix contre 84, le National a adopté mardi une motion vert'libérale en ce sens. Le Conseil des Etats doit encore se prononcer.

La création de «zones vertes» à l'usage exclusif des véhicules électriques est soutenue par le Conseil fédéral. Ces places seraient équipées d'une infrastructure de recharge. Il serait possible d'y stationner plus longtemps, en fonction du temps de recharge. Les véhicules à essence auraient l'interdiction de s'y garer.

La route doit aussi continuer à la lutte contre le réchauffement climatique, a souligné la ministre des transports Simonetta Sommaruga. Il faudrait qu'au moins 10% des nouveaux véhicules mis en circulation soient électriques. La proposition de zones vertes va dans ce sens. Il ne s'agirait pas d'une obligation mais d'une possibilité offerte aux villes, a précisé la conseillère fédérale.

La droite ne voulait rien savoir de ce concept. Il n'y a pas à privilégier les véhicules électriques, dont on peut se demander si leur bilan écologique est toujours meilleur que celui d'autres automobiles, a critiqué Peter Schilliger (PLR/LU). Et de souligner que la gestion des places de parc est déjà compliquée dans les villes.

Autoroutes

A près de deux contre un, le National a en revanche rejeté deux postulats du PVL. Dans le premier, les Vert'libéraux demandaient de se pencher sur les nouveaux outils informatiques permettant de mieux choisir son moyen de transport (covoiturage, autopartage, vélos en libre-service) et de connaître les conditions de trafic en temps réel.

Selon le parti, mieux vaut investir dans ce domaine que, par exemple, dépenser des milliards pour une troisième voie autoroutière entre Lausanne et Genève, alors que le trafic n'y est congestionné qu'à certains moments. Le recours au télétravail et aux achats en ligne permettrait aussi de désengorger le trafic.

Cette proposition est au mieux de la procrastination, au pire un vil prétexte pour ne pas mettre les infrastructures à niveau, a critiqué Yves Nidegger (UDC/GE). Il est faux, selon lui, de s'en remettre à la baguette magique de la fée 4.0 pour régler les problèmes.

Dans son autre postulat, le PVL souhaitait une meilleure information sur la capacité des systèmes d'assistance à la conduite et des véhicules partiellement autonomes de réduire les accidents de circulation. (ats/nxp)

Créé: 05.03.2019, 13h00

Articles en relation

Les voitures électriques ont brillé en février

Suisse La demande en voitures purement électriques est d'autant plus remarquable que le marché helvétique a régressé en février, tout type de propulsions confondus. Plus...

Une prime de 4000 francs sur les voitures électriques

Thurgovie Ceux qui achètent un véhicule électrique neuf bénéficieront d'un bon coup de pouce. Le Canton a présenté lundi aussi d'autres mesures incitatives. Plus...

Tesla supprime 7% de ses effectifs

Automobile Le constructeur américain de véhicules électriques va baisser ses effectifs en raison de la diminution des subventions écologiques étatiques. Plus...

Tesla dévoile un Model 3 moins cher

Automobile Le groupe d'Elon Musk va changer de modèle de distribution en vendant désormais ses voitures directement en ligne et fermant la plupart de ses boutiques à travers le monde. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...