Zurichois condamné pour blanchiment d'argent

BellinzoneLe Tribunal pénal fédéral (TPF) de Bellinzone a condamné mardi un sexagénaire zurichois à une peine privative de liberté de deux ans avec sursis.

Le tribunal pénal fédéral.

Le tribunal pénal fédéral. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un intermédiaire financier zurichois sexagénaire a été reconnu coupable d'abus de confiance aggravé et faux dans les titres. L'escroquerie n'a en revanche pas été retenue.

Le condamné devra aussi payer une créance compensatrice de 3,8 millions de francs et s'acquitter des frais de justice de près de 35'000 francs, a communiqué le Tribunal pénal fédéral (TPF).

Selon l'acte d'accusation, le Zurichois a participé au blanchiment d'argent opéré par un ressortissant allemand, accusé d'avoir organisé une grosse escroquerie aux placements en Allemagne. Il aurait amassé une fortune en manipulant le cours d'actions. Quand le pot aux roses a été découvert, il a disparu, non sans avoir placé de l'argent en Suisse. Il a finalement été arrêté en 2013.

Selon l'acte d'accusation, le Zurichois blanchissait l'argent grâce à sa société financière en Suisse. Il a placé au moins 17 millions de francs sur des comptes auxquels l'Allemand avait accès avant d'être arrêté. En octobre 2014, l'Autorité fédérale de surveillance (FINMA) a ordonné la liquidation de la société financière. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2017, 18h06

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.