Passer au contenu principal

TélévisionSur les réseaux, les Genevois pleurent le départ de Darius Rochebin

L’annonce a déclenché un torrent de commentaires sur les réseaux sociaux. Nous avons demandé au journaliste vedette de la RTS de réagir à certains d’entre eux: florilège.

Le journaliste phare de la RTS est déjà regretté de ses fans.
Départ
Le journaliste phare de la RTS est déjà regretté de ses fans.
KEYSTONE – Salvatore Di Nolfi

Plus de 500 commentaires et le double de «j’aime» en quelques heures: l’annonce du départ de Darius Rochebin de la RTS a emballé les abonnés de notre page Facebook. Choqués, attristés, déçus ou heureux, les fidèles de la chaîne du service public ont été nombreux à prendre la parole, parfois avec humour, souvent avec bienveillance. Nous lui en avons soumis quelques-uns.

Justine se lamente: «Il passe du côté obscur… pourquoi, mais pourquoi fallait-il qu’il aille en Gaule?» Amusé, Darius assure qu’il restera Helvète à 100%. «Et c’est d’ailleurs comme Helvète que j’observerai l’actualité française et internationale. Je le rappelle d’ailleurs aux Parisiens parfois. Certaines villes suisses comme Genève sont citées par César dans la guerre des Gaules avant Paris, qui n’existait pas!» Atterrée, Anna compare son départ à celui, éventuel, de «notre Roger national (ndlr: Roger Federer)». Darius est flatté, même s’il affirme ne pas avoir ce genre de prétention. «En revanche, les messages me touchent énormément. Je me rends compte que vingt-cinq ans, ça compte, et cela, je le dois aussi à la RTS qui m’a permis de nouer ce lien dans la durée.»

«Même lui ne voulait pas aller à Lausanne!»

D’autres ironisent et chahutent la décision de la RTS de délocaliser le traitement de l’actualité à Lausanne: «Comme quoi, même lui ne voulait pas aller à Lausanne, il a préféré Paris, c’est dire!» Le journaliste dément: il avait même déjà commencé les visites d’appartements. «Pour le travail et aussi la qualité de vie, j’aurais adoré. Mais à vrai dire, mon métier peut s’exercer partout!»

Quelques commentaires négatifs émaillent notre publication. Marc, lui, se réjouit du départ de la star: «Un propagandiste de moins, c’est toujours ça de pris…» L’intéressé se défend de donner dans la désinformation. «Au contraire, je suis allergique à toute vision qui classe le monde en bons et en méchants. Tout le sel du métier de journaliste est de montrer ces nuances, sinon c’est ennuyeux de surcroît!»

«Les messages me touchent énormément. Je me rends compte que vingt-cinq ans, ça compte»

Darius Rochebin

Michelle et Christiane, quant à elles, se pâment devant leur idole: «Darius, tu nous manqueras, mais je continuerai de te suivre en France. Au Botswana aussi. Partout Darius!» «Darius qui part, c’est comme si vous enleviez le Jet d’eau de Genève…» Très touché par ces témoignages de sympathie, le journaliste assure que malgré la distance, ce sera comme «entre amis d’enfance. Même si on ne se voit plus chaque jour, le lien est si fort qu’on garde une complicité à travers le temps, qui peut se recréer tout de suite, même dix ans après.»

43 commentaires
    gafoot43

    Bravo pour votre courage de regarder ce qui se fait ailleurs. Les TJ ou journaux télévisuels français, C'est pas mal ?? Bon vent et succès.

    gafoot43