Passer au contenu principal

Les tableaux de maîtres volés au Kunsthal auraient été brûlés

Selon la justice roumaine, la mère d’un suspect du vol a reconnu avoir détruit les toiles pour éliminer les preuves contre son fils.

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Georges Meyrat

Si les soupçons de la justice roumaine se confirment, il s’agirait d’une perte irremplaçable pour le patrimoine artistique mondial. Gabriela Chiru, porte-parole du Parquet, a en effet révélé à l’agence AP que les enquêteurs tentaient de confirmer la probable destruction de sept tableaux de maîtres: Les Picasso, Matisse, Monet, Gauguin, Meyer de Haan et Lucian Freud volés lors d’un spectaculaire braquage dans la galerie Kunsthal de Rotterdam, dans la nuit du 15 au 16 octobre 2012.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.