Stefanos Tsitsipas, nouveau maître de Londres

TennisAu terme d'une finale très disputée, Stefanos Tsitsipas a pris le dessus sur Dominic Thiem au Masters.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Tombeur de Dominic Thiem 6-7 (6) 6-2 7-6 (4), Stefanos Tsitsipas a refermé son année 2019, celle de la révélation pour lui, sur le plus grand titre de sa carrière, au Masters de Londres. Ce dimanche soir, qu'il parait loin le temps où le Grec s'était présenté détruit face à la presse à Roland-Garros après son élimination contre Stan Wawrinka. À 21 ans, la sensation de Melbourne en janvier dernier devient le plus jeune vainqueur de l'épreuve depuis l'Australien Leyton Hewitt en 2001. Surtout, il réalise un incroyable doublé, après avoir remporté l'année passée le «Next Gen», le Masters réservé aux joueurs de moins de 21 ans.

Cette finale dans une O2 Arena pleine à craquer, Stefanos Tsitsipas, qui ne s'est jamais défait de son calme olympien - sauf peut-être en toute fin de match, a dû aller la chercher au plus profond de lui-même. S’il a eu des occasions de faire le break dans la première manche, c'est finalement Dominic Thiem qui a fait main basse sur le tie-break du set inaugural, serré au possible entre deux serveurs concentrés à l'extrême. Ce retard au tableau d'affichage n'a toutefois pas fait plonger le géant blond d'1m95. Profitant du gros coup de moins bien de l'Autrichien, le Grec a vite pris deux breaks d'avance (4-0), avant de revenir à une manche partout au pas de charge, en 26 minutes.

On se disait alors que Dominic Thiem, touché par un virus en milieu de semaine, était cuit. Mais «Domi», breaké au début du set décisif, est revenu sur le premier jeu moyen de son adversaire depuis les premiers de la partie. Si étincelant contre Novak Djokovic, son revers long de ligne a à nouveau fait des ravages et Tsitsipas, roué de frappes, n'a pu alors que laisser passer l'orage. Pour la première fois depuis 2005, la finale du Masters s'est jouée au tie-break. Plus stable émotionnellement, le bourreau de Roger Federer a profité des nombreuses fautes directes de Dominic Thiem pour succéder à Sascha Zverev au palmarès de l'épreuve.

Jérémy Santallo

Créé: 17.11.2019, 22h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...