Passer au contenu principal

Pandémie en SuisseTerrassés par la fermeture, les fitness sont à bout de souffle

Les studios sportifs entendent poursuivre la Confédération en vue d’obtenir des dommages et intérêts, arguant qu’elle a fait une évaluation hâtive et incorrecte de leur situation.

Avec le procès d’un fitness bernois qui réclame 260’000 francs à la Confédération,  la branche veut des compensations pour les pertes subies.
Avec le procès d’un fitness bernois qui réclame 260’000 francs à la Confédération, la branche veut des compensations pour les pertes subies.
AFP

La fermeture des fitness en raison de la pandémie conduit ces établissements au bord de la ruine. Les studios entendent désormais faire pression sur le gouvernement en intentant une action en responsabilité contre la Confédération, rapporte le SonntagsBlick.

Avec le procès d’un fitness bernois comme modèle, la branche veut des compensations pour les pertes subies. Les exploitants de l’établissement bernois réclament 260’000 francs à la Confédération. Cette action en justice devrait ouvrir la voie à d’autres demandes de dommages et intérêts.

Dans la plainte, il est reproché au Conseil fédéral d’avoir exercé son pouvoir discrétionnaire de manière non objective et illégale en ne procédant à aucune enquête dans les centres de fitness. De plus, malgré les constatations scientifiques contraires, le gouvernement a fait une évaluation hâtive, indifférenciée et incorrecte de la situation, est-il écrit.

ATS

41 commentaires
    MArc

    Comme toutes les activités qui ont été forcées d'être fermées, la Confédération doit payer!

    A se demander si le CF sait ce que c'est un fitness.... à voir dans l'état que ces 7 sont!