Passer au contenu principal

Initiative parfuméeTerres de Lavaux infuse ses vins pour en faire deux vermouths

La coopérative de Lutry lance 1890, deux produits à base de chasselas ou d’un assemblage rouge pour diversifier ses débouchés.

Jean-Charles Estoppey et la nouvelle présidente Cindy Freudenhalter présentent les deux version du nouveau 1890 Lavaux.
Jean-Charles Estoppey et la nouvelle présidente Cindy Freudenhalter présentent les deux version du nouveau 1890 Lavaux.
Odile Meylan/24heures

Quand on lui dit qu’on le voit souvent en photo ces temps-ci, Jean-Charles Estoppey en sourit. L’ancien président de la Terres de Lavaux vient en effet de participer à New York à la création du Lavaux, ce bar à vins et à fondue vaudois au cœur de Manhattan, avec Benoît Amsler et Titouan Briaux. Le médecin vigneron s’en réjouit parce que l’adresse, malgré la fermeture des bars à 22 h dans la Grande Pomme, ne cesse de battre des records de fréquentation.

Mais on le retrouve dans la coopérative devenue société anonyme en 2016, en compagnie de la nouvelle présidente Cindy Freudenthaler (lire encadré) pour une autre de ses initiatives, le 1890 Lavaux. Deux vermouths qui conjuguent deux vins de Terres de Lavaux à une infusion d’herbes, d’écorces, de baies et d’épices. Le blanc est basé sur du chasselas, le rouge sur le Plan-Joyeux, assemblage de gamaret, garanoir, pinot noir et gamay. «Bien sûr que c’est une manière d’écouler des stocks, affirme le créateur. Mais c’est aussi une façon de diversifier nos débouchés et notre image à nous, petite structure de 58 propriétaires dont seuls six cultivent eux-mêmes les vignes.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.