Passer au contenu principal

Dépistage du Covid-19Tests rapides en pharmacie: ce n’est pas pour demain

Les Sociétés vaudoises de pharmacie et de médecine déplorent que le Canton ne leur permette pas pour l’instant d’effectuer ces prélèvements.

Image d’illustration.
Image d’illustration.
keystone-sda.ch

Les tests rapides antigéniques, qui donnent un résultat dans les quinze à vingt minutes, seront disponibles en Suisse dès le 2 novembre. Limité dans un premier temps, leur nombre va croître progressivement. La Confédération précise que ces frottis nasopharyngés peuvent être réalisés dans des cabinets médicaux et des pharmacies.

«C’est dommage. Cela permettrait de désengorger les centres de dépistage»

Dr Philippe Eggimann, président de la Société vaudoise de médecine

Aux Cantons de décider de l’utilisation de ces tests sur leur territoire. Vaud fera-t-il figure d’exception dans le paysage romand? Philippe Eggimann, président de la Société vaudoise de médecine, rapporte la teneur d’une séance de coordination menée par la Direction générale de la santé avec le milieu hospitalier et communautaire, le 28 octobre. «On nous a dit que pour l’instant, il n’était pas prévu que ces tests rapides puissent être réalisés dans les cabinets médicaux. Cela permettrait pourtant de désengorger les centres de dépistage. Et passablement de cabinets ont pris l’habitude de faire ces frottis (ndlr: c’est la même technique que le test Covid classique). C’est dommage de se priver de cette capacité de prise en charge.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.