Passer au contenu principal

CoronavirusInquiétude à Verbier autour du nouveau virus

La station valaisanne, destination très prisée par les touristes anglais, est naturellement préoccupée par la mutation du virus qui s’est développée au Royaume-Uni.

Peu de Britanniques se trouvent actuellement à Verbier mais ceux-ci «viennent plutôt après Noël», selon Simon Wiget, directeur du tourisme de Verbier.
Peu de Britanniques se trouvent actuellement à Verbier mais ceux-ci «viennent plutôt après Noël», selon Simon Wiget, directeur du tourisme de Verbier.
KEYSTONE

Une nouvelle souche du coronavirus vient d’être découverte au Royaume-Uni, qui pourrait être beaucoup plus contagieuse que la précédente. La station de Verbier, en Valais, est une destination de vacances appréciée des Britanniques. Le patron du tourisme est inquiet.

«Environ 21% de tous les clients viennent de Grande-Bretagne», a déclaré le directeur du tourisme Simon Wiget à Keystone-ATS dimanche, confirmant une information parue dans l’édition en ligne du Blick le même jour. Après les Suisses, les Anglais sont le deuxième groupe le plus nombreux dans la station valaisanne.

Peu d’Anglais actuellement à Verbier

Simon Wiget est sur le qui-vive. «Ce virus qui a muté nous inquiète naturellement», a-t-il dit. «Mais pour le moment, nous n’en savons toujours pas suffisamment à ce sujet.» Il en parlera lors de la réunion quotidienne lundi et discutera de la situation avec son équipe. «Si la nouvelle variante du virus pose problème, nous prendrons les mesures nécessaires», explique le patron du tourisme.

Peu de Britanniques se trouvent actuellement à Verbier. «En raison du lockdown en place depuis le 5 novembre, nous avons beaucoup moins d’hôtes en provenance de Grande-Bretagne cette année», a-t-il relevé. En ce moment, ce sont les Français et les Suisses qui sont les plus nombreux dans la station valaisanne.

«Traditionnellement, les Anglais viennent plutôt après Noël», poursuit le directeur du tourisme. Pour le moment, les Britanniques sont toujours autorisés à venir en Suisse sans exigence de quarantaine.

Plusieurs pays ont déjà décidé de suspendre les vols avec la Grande-Bretagne comme les Pays-Bas. La Belgique prévoit d’en faire de même ainsi qu’avec le trafic ferroviaire. De son côté, l’Allemagne réfléchit «sérieusement» à interrompre les vols avec la Grande-Bretagne.

ATS/NXP