Passer au contenu principal

Rentrée scolaire de l’été 2021Trois écoles broyardes fermeront leurs portes à la rentrée

Comme celles de Missy et de Vers-chez-Perrin, les classes de Chevroux seront bien abandonnées avec la réorganisation scolaire autour de Payerne.

Installés le temps des travaux d’agrandissement du collège de Corcelles-près-Payerne, les containers servant de salles provisoires seront toujours utilisés à la rentrée 2021.
Installés le temps des travaux d’agrandissement du collège de Corcelles-près-Payerne, les containers servant de salles provisoires seront toujours utilisés à la rentrée 2021.
PATRICK MARTIN

Les quelque 820 signatures réunies en une grosse semaine par une pétition pour éviter la fermeture de l’école de Chevroux n’y auront donc rien fait. L’Association scolaire intercommunale de Payerne et environs (Asipe) confirme sa décision de fermer les lieux dès la rentrée 2021. Avec la création de deux cercles primaires (Payerne-Granges et Payerne-Corcelles) et l’ouverture de nouvelles salles, Chevroux, Missy et Vers-chez-Perrin fermeront.

Les enfants de Trey, des hameaux de Payerne et de la zone sud de la ville seront enclassés dans le nouveau Collège des Rammes. Ceux de la zone nord seront aux Collèges du Château, de l’Ancien-Hôpital et Derrière-la-Tour (DLT), où seront aussi réunis les 7-8P de tout ce cycle primaire. De la 1P à la 4P, les enfants de Grandcour, de Missy et de Chevroux viendront au Collège de Grandcour et tout le reste sera à Corcelles-près-Payerne, y compris dans deux salles provisoires en containers.

«Les élèves de Corcelles n’ont plus de transports jusqu’en 6P, ceux de Grandcour n’en ont plus jusqu’en 4P et ceux de Chevroux et Missy sont simplifiés.»

Asipe et établissement primaire

De quoi diminuer les transports scolaires, annoncent l’Asipe et l’établissement primaire. «Les élèves de Corcelles n’ont plus de transports jusqu’en 6P, ceux de Grandcour n’en ont plus jusqu’en 4P et ceux de Chevroux et de Missy sont simplifiés», expliquent les autorités.

Pas prévu au budget

La solution retenue n’était pas prévue au budget 2021, aucun montant de location de salles provisoires n’étant inscrit. Mais l’Asipe n’aura pas à demander une rallonge financière, la décision lui permettant d’économiser ailleurs. «Cette variante ne s’est dessinée que cet automne suite à l’installation de pavillons à Corcelles. Les arguments de l’établissement primaire ont convaincu le comité de direction, même si la décision n’est pas facile à annoncer à Chevroux, dont notre planification de 2018 prévoyait le maintien», justifie Julien Mora, municipal de Payerne et président de l’Asipe.

«La décision n’est pas facile à annoncer à Chevroux, dont notre planification de 2018 prévoyait le maintien.»

Julien Mora, municipal de Payerne et président de l’Asipe

«La Direction générale de l’enseignement obligatoire a contrôlé toutes ces normes», ajoute l’élu, à la question de savoir si le préau de Corcelles est suffisamment grand pour accueillir quelque 280 enfants.

Transports décriés

On se rappelle que des habitants de Corcelles ont été fâchés plusieurs fois par l’organisation des transports. L’Asipe a-t-elle cédé face à ces plaintes récurrentes? «Les transports sont notre souci numéro un, et pas uniquement lors de plaintes. Par contre, ce choix nous permet de diminuer les risques sécuritaires et les coûts, tout en harmonisant les horaires et en favorisant l’écologie», répond Julien Mora. «Il n’a jamais été question de favoriser Corcelles au détriment d’un autre village. Si un enfant avait deux heures vingt de trajet quotidien dans un sens, il en allait de même dans l’autre et ce n’est pas acceptable», ajoute François Vessaz, conseiller communal corçallin, ayant thématisé la problématique.

«Il n’a jamais été question de favoriser Corcelles au détriment d’un autre village.»

François Vessaz, conseiller communal de Corcelles
En construction, le nouveau Collège des Rammes de Payerne accueillera les enfants de Trey, des hameaux de Payerne et de la zone sud de la ville.
En construction, le nouveau Collège des Rammes de Payerne accueillera les enfants de Trey, des hameaux de Payerne et de la zone sud de la ville.
PATRICK MARTIN

Reste à savoir la durée de vie de cette solution provisoire. Un nouveau collège à Corcelles est prévu à l’horizon 2025. L’Asipe vient d’augmenter son plafond d’endettement pour financer celui des Rammes, mais la fin de l’amortissement du DLT dès 2024 lui permettra de réinvestir. Corcelles vient bien d’acquérir une parcelle, mais aucun plan d’aménagement ni projet de construction ne sont lancés. Le défi de la prochaine législature sera donc de liquider les containers corçallins.

5 commentaires
    3zzini

    Non seulement c’est une aberration écologique tous ces voyages motorisés, mais en plus nous n’avons rien appris, on continue à entasser les élèves dans des classes de 25, alors que le Covid nous impose, probablement encore pour longtemps, des mesures sanitaires! Mais en faite, ça fait des années qu’on ferme des écoles, soit disons pour faire des économies, eh bien on le paie cher aujourd’hui...