Passer au contenu principal

Canton de VaudAdos arrêtés après une virée avec des motos volées

Deux jeunes hommes âgés de 14 et 15 ans ont circulé sur des motos volées, sans casque et sans plaque, entre Gland et Rolle mardi matin. Ils ont été interpellés à Aubonne, accompagnés d’un troisième individu.

La police a pu interpeller les deux motards de 14 et 15 ans ainsi qu’un jeune homme de 19 ans alors qu’ils circulaient en voiture près d’Aubonne.
La police a pu interpeller les deux motards de 14 et 15 ans ainsi qu’un jeune homme de 19 ans alors qu’ils circulaient en voiture près d’Aubonne.
Keystone

La police a interpellé mardi trois individus suspects à bord d’une voiture près d’Aubonne (VD). Deux d’entre eux, des ados de 14 et 15 ans, sont suspectés d’avoir effectué une virée à moto sur l’autoroute A1 sans casque, ni éclairage. Qui plus est à bord de motos volées peu auparavant dans un garage privé à Nyon.

La police a été alertée mardi vers 5h: deux motards circulaient sans plaque ni éclairage sur l’A1 entre Gland et Rolle. Une patrouille s’est positionnée entre Rolle et Aubonne pour les intercepter. Elle a enclenché klaxon et feux bleus ainsi que l’éclairage «stop police», mais les deux jeunes ont refusé de s’arrêter, explique mercredi la police vaudoise.

Motos abandonnées

Les deux adolescents ont accéléré et quitté l’autoroute à la jonction d’Aubonne, abandonnant leurs motos peu après. Appelés sur place, les conducteurs de chiens ont suivi deux pistes distinctes avant qu’elles ne s’interrompent brutalement. Cet arrêt subit laissait entendre que les suspects avaient été pris en charge par un véhicule, explique le communiqué de presse.

Vers 7h, un gendarme impliqué dans le dispositif de recherche a aperçu près d’Aubonne un véhicule dont les trois occupants adoptaient un comportement suspect. Il s’est avéré que le véhicule transportait deux passagers dont l’habillement correspondait aux signalements des motocyclistes. Tous deux, plus le conducteur du véhicule, âgé de 19 ans, ont été acheminés dans les locaux de la police pour être entendus. Des instructions pénales ont été ouvertes.

Comm/NXP