Passer au contenu principal

La défaite impossibleTrump et la terre brûlée

Les derniers résultats semblent offrir la victoire à Joe Biden, mais Donald Trump repart en campagne. En chefs de meute, ses fils promettent «une guerre totale» et excitent les foules avec un slogan: «Stoppez la fraude». Ils demandent même à leurs partisans de financer la longue et coûteuse bataille devant les tribunaux. Jusqu’au bout, Donald Trump s’emmure dans une vision parallèle du monde, les fameux «faits alternatifs» invoqués depuis quatre ans par son équipe pour ignorer ou travestir la réalité. Selon Donald Trump, si Joe Biden est en tête en Géorgie, en Pennsylvanie, en Arizona ou dans le Nevada, c’est qu’il y a eu fraude et tricheries. On lui a donc volé sa victoire.

Cette campagne bis a peu de chances d’inverser la vérité des urnes. Mais elle pèsera lourd dans la période de transition qui suivra l’annonce officielle du nom du vainqueur. En appelant ses partisans à poursuivre le combat, Donald Trump fragilise la légitimité de Joe Biden comme futur président. Il rend aussi difficile, voire impossible, toute réconciliation entre les deux camps, empêchant le retour au calme promis par le démocrate. Une politique de la terre brûlée et un pari sur l’avenir.

Car si Donald Trump doit quitter la Maison-Blanche, ce sera avec un magot précieux de millions d’électeurs. Qui pourra se révéler utile en 2024, pour lui, l’un de ses fils ou un autre disciple. Et pour conserver ses partisans, il doit nourrir leur haine et leur soif de revanche contre l’Amérique de Joe Biden. Seul un sursaut du Parti républicain – plusieurs élus prennent déjà leurs distances avec la guérilla lancée par Donald Trump – et l’habileté de Joe Biden pourront éteindre cet incendie. Et empêcher que l’issue de cette élection ne se transforme en carnage.

42 commentaires
    CHARLES PITTET

    Charly est en Deuil du Président TRUMP.