Passer au contenu principal

Action caritative à LausanneDes œufs virtuels pour une mosaïque record à Ouchy

L’événement s’adapte à la crise et revient en version numérique, toujours au profit des enfants malades.

En temps normal, une version physique de la mosaïque est réalisée à Ouchy, comme ici en avril 2012.
En temps normal, une version physique de la mosaïque est réalisée à Ouchy, comme ici en avril 2012.
24HEURES/OLIVIER ALLENSPACH

Annulée en 2020 pour cause de pandémie, la traditionnelle mosaïque dœufs dOuchy réapparaît cette année en version numérique. La visée ne change pas: récolter des fonds en faveur de l’Association romande des familles d’enfants atteints d’un cancer (ARFEC) et de la Fondation planètes enfants malades.

D’ordinaire, de vrais œufs multicolores sont achetés puis disposés à Ouchy afin de composer un motif géant. Le Covid empêchant tout rassemblement d’ampleur, la Société de développement des intérêts d’Ouchy (SDIO) propose cette fois d’acquérir (www.ouchy.ch) des œufs virtuels de différentes couleurs afin de constituer une mosaïque numérique. Celle-ci est visible sur le site mais aussi sur un écran géant installé sur la place de la Navigation. Elle évolue à mesure que les dons parviennent. Le joli motif a été dessiné par des enfants de l’ARFEC lors d’un camp d’été sur le thème «Pâques et Ouchy».

«Nous avons misé sur le puissant levier qu’est internet pour fixer un objectif ambitieux: récolter 100’000 francs.»

Christophe Andreae, président de la Société de développement des intérêts d’Ouchy

Lopération court jusquau 4 avril et les œufs sont vendus 1 franc pièce. «Nous avons misé sur le puissant levier qu’est internet pour fixer un objectif ambitieux: récolter 100000 francs. On sent que Pâques approche, les gens se mobilisent de plus en plus. Cest important car chaque œuf compte. Aidez-nous à battre notre record!» lance Christophe Andreae, président de la SDIO. La mosaïque 2021 compte pour linstant 56000 œufs tandis que le record des années précédentes est de 60000. «Les achats vont de 2 à 1000 œufs avec une moyenne de 30, la dynamique est vraiment bonne», se réjouissent les responsables.

En parallèle de cette opération virtuelle, une action «physique» a été maintenue, comme lan dernier malgré l’annulation. «Six mille vrais œufs ont été achetés et distribués à différentes associations qui en ont fait la demande pour préparer des colis alimentaires», explique Christophe Andreae.

Comme l’an dernier, de vrais œufs ont été distribués à des associations (ici Yan Desarzens, directeur général la Fondation Mère Sofia, en 2020) pour la préparation de colis alimentaires.
Comme l’an dernier, de vrais œufs ont été distribués à des associations (ici Yan Desarzens, directeur général la Fondation Mère Sofia, en 2020) pour la préparation de colis alimentaires.
DR