Passer au contenu principal

Culture vivante à NyonUltime saison hors les murs en attendant la nouvelle Usine à Gaz

De septembre à février, une quinzaine de spectacles sont programmés dans dix lieux différents. Inauguration prévue en juin 2021.

La nouvelle salle de spectacle de l’Usine à Gaz, encore en chantier, avec son vaste plateau de scène.
La nouvelle salle de spectacle de l’Usine à Gaz, encore en chantier, avec son vaste plateau de scène.
24heures/Odile Meylan

Mardi, à l’occasion de la présentation de la troisième et ultime saison de l’Usine à Gaz hors ses murs, les invités ont eu le privilège de découvrir la nouvelle salle encore en chantier. Ce qui a immédiatement frappé les visiteurs, c’est la dimension du futur plateau de scène (14 m x 14 m), qui permettra d’accueillir des spectacles de grande envergure. Mais il faudra encore patienter pour y voir se produire des artistes. Avec la pandémie, qui a stoppé les travaux durant quelques semaines, le chantier a encore pris du retard. Le staff prendra ses quartiers en février 2021 et se consacrera d’abord à l’aménagement des lieux, avant l’inauguration prévue du 4 au 6 juin. Les spectacles reprendront dans les deux salles en automne 2021.

Karine Grasse (à droite), directrice, et Maï Kolly, programmatrice musiques, ont concocté le programme de l’ultime saison hors murs de l’Usine à Gaz.
Karine Grasse (à droite), directrice, et Maï Kolly, programmatrice musiques, ont concocté le programme de l’ultime saison hors murs de l’Usine à Gaz.
24heures/Odile Meylan

Le public ne sera pas privé d’événements culturels pour autant. Karine Grasset, nouvelle directrice depuis avril, et Maï Kolly, nommée programmatrice musiques, ont concocté un programme intéressant qui emmènera le public en itinérance dans différents lieux, à Nyon et environs. Une seule incursion est toutefois prévue à l’Usine à Gaz même, le 12 septembre, en ouverture de cette saison raccourcie. Pour découvrir le bâtiment en chantier, les visiteurs auront le choix entre une visite commentée, guidée par les architectes du projet (Esposito & Javet architectes), ou une déambulation libre, rythmée par une performance de trois musiciens, Christophe Calpini, Pierre Audétat et Zacharie Kyst.

À quoi ressemblera le centre culturel de l’Usine à Gaz en automne 2021? Karine Grasset lève un peu le voile: «Les concerts et les soirées festives, qui appartiennent à l’ADN du lieu, côtoieront davantage de spectacles d’arts vivants orientés vers les écritures contemporaines.» Au niveau des locaux, le centre disposera de deux salles, l’ancienne, de 450 places debout, et la nouvelle, de 208 places assises (fauteuils). Le public aura accès à un foyer, avec billetterie, bar et vestiaires. En plus, le centre comprendra un studio de répétition, des loges, des logements pour les artistes, une cuisine équipée, des bureaux et des locaux techniques.