Passer au contenu principal

Approche médicale complémentaireUn centre de médecine alternative gagne l’Hôpital de la Broye

Une bonne partie de l’équipe de l’ex-Corbière et ex-Pierre Blanche vient de former un centre médical à Estavayer-le-Lac (FR). En janvier, il opérera au sein de l’Hôpital intercantonal de la Broye.

La nouvelle structure, montée en SA indépendante entre les anciens de la Pierre Blanche, doit développer l’offre en médecine alternative dans la Broye, depuis le site d’Estavayer du HIB.
La nouvelle structure, montée en SA indépendante entre les anciens de la Pierre Blanche, doit développer l’offre en médecine alternative dans la Broye, depuis le site d’Estavayer du HIB.

La médecine alternative progresse dans les hôpitaux romands. Après le CHUV et Rennaz avec leurs centres de médecines intégratives, la Broye s’équipe de compétences homéopathiques et complémentaires en milieu hospitalier. Concrètement, ce sont six médecins généralistes FMH et cinq thérapeutes, tous issus de l’ancienne équipe de la Pierre Blanche disparue avec fracas au printemps dernier, qui ouvriront dès janvier 2021 un centre indépendant au sein de l’Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) à Estavayer-le-Lac (FR). Ils occuperont un ancien étage du site staviacois.

On parle de compétences en homéopathie évidemment, mais aussi en aromathérapie, en acuponcture, en fasciathérapie, en shiatsu… et aussi en santé de la femme et en pédiatrie. «Il y a une vraie demande pour les approches complémentaires. C’était déjà le cas, et ça se ressent d’autant plus depuis le 1re vague du Covid-19, les gens ont besoin de soutien et d’être entourés», notent la doctoresse Cora Luchino et la thérapeute Antoinette Campeglia. Confiantes, elles veulent assurer le suivi des dossiers en cours des quelque 20’000 patients du défunt centre de la Pierre Blanche. Pour rappel, l’ancienne Corbière avait été augmentée d’un vaste centre de santé à 25 millions de francs. «L’activité ambulatoire tournait à plein régime. Le résidentiel n’a par contre pas décollé et nous avons été licenciés», réagit Cora Luchino.

Joint-venture médicale

C’est donc l’hôpital, sur suggestion de la préfecture, qui a investi près de 600’000 francs pour la rénovation des locaux, dont le nouveau Centre médico-thérapeutique sera locataire, tout en ayant accès aux ressources d’examen du site. L’établissement public espère y gagner en réputation, en offre de soins et en collaborations.

Frédéric Tâche, médecin-chef en médecine interne générale et référent du HIB à Estavayer-le-Lac (FR).
Frédéric Tâche, médecin-chef en médecine interne générale et référent du HIB à Estavayer-le-Lac (FR).
HIB

«Dans les faits, 80% de nos patients ont déjà recours à des médecines alternatives, explique le docteur Frédéric Tâche, médecin référent pour l’HIB. Cette fois-ci nous aurons à la fois les patients, les médecins et le potentiel de passerelles et de formations sur un seul endroit.»

On parle notamment de progrès dans l’offre en pédiatrie et en oncologie. La nouvelle structure espère aussi offrir un cadre et un débouché pour de nouveaux médecins, dont la relève s’annonce, à moyenne échéance, en déficit dans la Broye.

2 commentaires
    Jacques Gaillard

    «l’ancienne équipe de la Pierre Blanche disparue avec fracas au printemps dernier, qui ouvriront dès janvier 2020»: une médecine vraiment en avance sur son temps!