Passer au contenu principal

Un département sinistréUn collaborateur de Pierre Maudet dit avoir voulu mettre fin à ses jours

Selon nos informations, les collaborateurs du magistrat jugent son management tyrannique et humiliant. L’un d’eux évoque sa volonté de se donner la mort. Un autre a parlé d’attenter à l’intégrité physique du conseiller d’État.

Un audit préliminaire du département de Pierre Maudet a conduit le gouvernement genevois à l’éloigner temporairement de ses collaborateurs. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
Un audit préliminaire du département de Pierre Maudet a conduit le gouvernement genevois à l’éloigner temporairement de ses collaborateurs. (KEYSTONE/Salvatore Di Nolfi)
keystone-sda.ch

Nous en savons un peu plus sur la nature des griefs des collaborateurs du Département du développement économique (DDE) que dirige le conseiller d’État Pierre Maudet. Et surtout pourquoi l’Exécutif cantonal a décidé mercredi de lui retirer, dans l’urgence, la tutelle de son département.

La «Tribune de Genève» a appris que l’un de ses employés – alors interrogé par l’experte externe mandatée par l’Office du personnel de l’État pour faire la lumière sur un taux d’absentéisme élevé au sein du DDE (13%) – évoque clairement des pensées suicidaires. Un autre déclarera vouloir s’en prendre physiquement à son magistrat. Ce qui expliquerait pourquoi la présidente du Conseil d’État, Anne Emery-Torracinta, déclarait mercredi en conférence de presse que ce transfert départemental ne visait pas seulement à «protéger la santé des collaborateurs» mais également à protéger Pierre Maudet lui-même.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.