Passer au contenu principal

L’audace accrochée à La Chaux-de-FondsUn coup de ciseau pop dans le vif du sujet

Le Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds aime les femmes artistes. Il le prouve une fois encore en exposant le travail de Kiki Kogelnik, une Autrichienne aussi punk que fascinante.

L’exposition traverse toutes les époques de l’artiste sans forcément suivre une chronologie rigide.
L’exposition traverse toutes les époques de l’artiste sans forcément suivre une chronologie rigide.
Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds

Une femme. Ceinturée dans son imper pop chic des seventies, les jambes bottées plantées sur un magma de corps, les mains comme menottées par des ciseaux coupables de ce découpage de chairs, elle assume. Dominatrice! On n’ira pas jusqu’à dire qu’il faut briser la glace mais l’accueil est pour le moins tranchant au Musée des beaux-arts de La Chaux-de-Fonds et le titre de cette première pièce, «Woman’s Lib», est sans équivoque: il annonce un trait politiquement incisif.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.