Passer au contenu principal

Mesures sanitairesUn cran de plus contre une propagation trop rapide

Le Conseil d’État prononce «l’état de nécessité» et durcit les mesures face à la deuxième vague. Bars, cafés et restaurants ferment, au contraire des commerces. Les réunions de plus de cinq personnes sont interdites.

Philippe Eckert (à droite), le directeur général du CHUV et les conseillères d'État vaudoises Rebecca Ruiz (au centre), et Nuria Gorrite (à gauche) ont fait un point de situation le 3 novembre. L’état de nécessité est déclaré. Bars, restaurants et lieux de loisirs ferment dès mercredi 17h.
Philippe Eckert (à droite), le directeur général du CHUV et les conseillères d'État vaudoises Rebecca Ruiz (au centre), et Nuria Gorrite (à gauche) ont fait un point de situation le 3 novembre. L’état de nécessité est déclaré. Bars, restaurants et lieux de loisirs ferment dès mercredi 17h.
KEYSTONE

Seulement quatre jours après sa dernière conférence de presse, le gouvernement vaudois a de nouveau convoqué les médias mardi en fin d’après-midi pour annoncer des restrictions supplémentaires. L’annonce était d’abord prévue mercredi. Cette fois, il prononce «l’état de nécessité» pour augmenter ses outils face à la crise.

Nouvelles mesures

Grosso modo, le canton de Vaud s’aligne moins sur Genève, qui a fermé ses commerces non indispensables, que sur le Jura, Neuchâtel et Fribourg. Ce mercredi à 17 heures, les bars, cafés, restaurants, fitness, saunas, musées, galeries, cinés, salle de spectacles, théâtres, doivent fermer. En revanche aucun commerce, marché, hôtel, école, garderie, bibliothèque ou salon de prostitution n’est bouclé. Toutes les manifestations publiques ou privées, tous les rassemblements dans les parcs et places de jeu, les mariages, offices religieux, manifestations politiques sont désormais limités à cinq personnes. Les cellules familiales, les funérailles et les institutions politiques échappent à cette limite. En sport amateur, seules les activités sans contact et à l’extérieur jusqu’à des groupes de cinq sont autorisées. En outre, le masque doit être porté dans les véhicules dès deux personnes.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.