Passer au contenu principal

Recherche d’emploi en plein Covid-19Un espoir dans le marathon des chômeurs seniors

Le programme de mentorat DuoL, destiné aux chercheurs d’emploi de plus de 50 ans, a un an d’existence officielle. Une Vaudoise qui a retrouvé du travail témoigne.

Marie-Liesse Keller, 52 ans, a retrouvé un travail après une longue période de chômage, entre autres grâce au soutien d’un mentor.
Marie-Liesse Keller, 52 ans, a retrouvé un travail après une longue période de chômage, entre autres grâce au soutien d’un mentor.
FLORIAN CELLA

Âgée de 52 ans, Marie-Liesse Keller sort d’une période marquée par d’importantes remises en question. Jusqu’à la fin de 2018, cette mère de trois enfants était cadre dans le secteur du marketing de Nestlé. Depuis quelques mois, elle s’occupe de la communication de Sajet SA, une entreprise active dans l’entretien et la construction de réseaux électriques et ferroviaires. Entre-temps, elle a traversé une longue période de chômage.

Il est prouvé que les chercheurs d’emploi de plus de 50 ans mettent davantage de temps que les jeunes à retrouver un poste. À cette difficulté s’est ajouté le Covid-19, qui a bloqué les mesures destinées aux chômeurs en mars 2020. Y compris celle dont bénéficiait l’habitante d’Épalinges, au centre de médecine générale et universitaire Unisanté.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.