Passer au contenu principal

MorgesUn fonds débloqué en urgence pour lutter contre la précarité


Le Conseil communal a validé mercredi un crédit de 184’000 francs pour soutenir les associations sociales de la ville dont l’activité a redoublé et surpris depuis le début de la pandémie.

Comme d’autres associations morgiennes qui appuient les personnes en situation de précarité, La Halte est très sollicitée depuis près d’une année. Elle sera aidée à son tour par la ville.
Comme d’autres associations morgiennes qui appuient les personnes en situation de précarité, La Halte est très sollicitée depuis près d’une année. Elle sera aidée à son tour par la ville.
Sébastien Bovy

Venir en aide aux personnes qui rencontrent des difficultés financières à cause de la pandémie, tel est l’objectif poursuivi par la Municipalité morgienne avec un préavis d’urgence approuvé mercredi soir par l’organe délibérant. Les élus ont validé un crédit de 184’000 francs pour soutenir les associations sociales actives dans la commune et ainsi lutter contre la précarité. «Il convient de faire en sorte que, au sortir de la crise, ces entités qui rendent d’estimés services à la collectivité soient toujours en mesure d’offrir leurs services», a déclaré à la tribune Jean-Hugues Busslinger, le président-rapporteur de la commission chargée d’étudier cet objet.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.