Passer au contenu principal

CoronavirusLa pandémie a fait plus de 50'000 morts en Allemagne

Suivez en direct toute l'actualité liée au coronavirus en Suisse et dans le monde.

LIVE TICKER

La Hongrie achète le vaccin russe

Le gouvernement hongrois a annoncé vendredi avoir conclu un accord pour acheter de «larges quantités» du vaccin russe Spoutnik V, bien que celui-ci n’ait pas encore été examiné par les autorités sanitaires européennes.

Le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto, en visite à Moscou, a fait cette annonce dans une vidéo postée sur son compte Facebook. «Des détails seront donnés plus tard», a-t-il précisé, alors que le régulateur hongrois a donné son feu vert à l’utilisation du vaccin cette semaine.

De faux tests aux Emirats? Copenhague sévit

Le Danemark, qui réclame un test négatif au coronavirus de moins de 24h à tous les voyageurs arrivant en avion, suspend pour cinq jours les vols en provenance des Emirats à cause de soupçons d’irrégularités sur les tests, a annoncé vendredi le gouvernement danois.

AFP

«Tous les vols commerciaux en provenance des Emirats arabes unis sont annulés pour cinq jours, le temps (...) de s’assurer que le test négatif requis est un véritable dépistage qui a été effectué correctement», a expliqué le ministre des Transports, Benny Engelbrecht, cité dans un communiqué du ministère.

Les autorités danoises ont en effet reçu une indication mettant en cause les tests obtenus à Dubaï et veulent s’assurer que le dépistage n’est pas bâclé et que de faux tests ne peuvent être achetés, est-il précisé.

Plus de 50'000 morts en Allemagne

Le nombre total de décès provoqués par le coronavirus en Allemagne a franchi vendredi le seuil des 50'000, a annoncé l’institut de veille sanitaire Robert Koch (RKI), au moment où le pays a prolongé jusqu’à mi-février son arsenal anti-Covid.

L’institut a enregistré un total de 50.642 décès depuis le début de la pandémie lors de l’hiver 2020. 859 personnes sont décédées lors des dernières 24 heures, un chiffre en baisse en comparaison hebdomadaire.

Au Brésil, une campagne de vaccination en musique

Pour pousser ses compatriotes à se faire vacciner contre le coronavirus, le musicien funk MC Fioti a réécrit la chanson qui a fait de lui le premier Brésilien à atteindre 1,5 milliard de vues sur YouTube.

Alors que Brasilia a lancé en début de semaine une campagne nationale de vaccination dans ce pays aux 214'000 morts du Covid-19, MC Fioti espère que sa chanson, qui sort ce vendredi, va devenir un «hit du vaccin».

Reprenant la musique de «Bum Bum Tam Tam» qui a fait de lui un phénomène sur YouTube en 2017 avec ses danseuses du ventre évoluant dans un décor oriental, Leandro Aparecido Ferreira -- son vrai nom -- a accomodé sa chanson à la mode sanitaire.

Il a remplacé les paroles qui parlaient de fessiers ("bum bum" en portugais) par le nom de l’institut de recherche biomédicale Butantan, chargé du développement et de la production de vaccins chinois CoronaVac au Brésil.

Tokyo envisage la prison pour les réfractaires

Le gouvernement japonais a approuvé vendredi deux projets de loi visant à renforcer l’efficacité des mesures restrictives contre le coronavirus, qui permettraient, s’ils sont adoptés tels quels, d’infliger des amendes et même des peines de prison pour les personnes testées positives mais refusant d’être hospitalisées.

Ils fixent également des amendes allant jusqu’à 500.000 yens (près de 4300 francs) pour les bars et restaurants refusant de fermer à 20 heures, comme recommandé actuellement dans le cadre de l’état d’urgence.

AFP
Espagne: les hôpitaux paient cher les fêtes de Noël

Comme redouté, les fêtes de fin d’année, facilitées par l’assouplissement des restrictions, ont fait bondir les contagions à des niveaux record alors que l’Espagne compte déjà officiellement plus de 2,4 millions de cas et plus de 55'000 morts.

Conséquence, le nombre d’hospitalisations et d’admissions en soins intensifs a grimpé respectivement de 82 et de 60% en seulement deux semaines, obligeant notamment l’installation d’hôpitaux de campagne à Valence.

Le Japon répète sa volonté d’organiser les JO cet été

Le Premier ministre japonais et les organisateurs des JO de Tokyo-2020, reportés l’an dernier en raison de la pandémie, ont réaffirmé vendredi leur intention de les tenir cet été, en dépit d’informations de presse selon lesquelles ils y auraient secrètement renoncé.

«Je suis déterminé» à accueillir des JO «sûrs», en signe de «victoire de l’humanité sur le nouveau coronavirus», a déclaré le Premier ministre Yoshihide Suga.

AFP

Selon le journal britannique «The Times», le gouvernement nippon aurait déjà secrètement acté l’impossibilité d’organiser les JO cette année, du fait de la recrudescence du virus.

Pour sauver la face, le gouvernement chercherait à s’assurer au préalable que Tokyo organise les JO de 2032, la prochaine édition disponible, toujours selon le «Times».

Mexique: record de décès et de contagions

Le Mexique, quatrième pays au monde le plus endeuillé par la pandémie, a enregistré jeudi 1803 nouveaux décès et 22'339 nouvelles contaminations comptabilisés ces dernières 24 heures, deux chiffres records.

Au total, 146'174 Mexicains sont morts dans ce pays de 128 millions d’habitants. Seuls les États-Unis, le Brésil et l’Inde ont enregistré plus de décès du Covid.

Des tests PCR exigés avant l’arrivée en France pour les voyageurs européens

La France exigera, à partir de dimanche à minuit, un test PCR réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, a annoncé le président Emmanuel Macron au Conseil européen, a rapporté l’Élysée tard jeudi soir.

Cette obligation s’appliquera «hors voyages essentiels», a précisé l’Élysée : «Les travailleurs frontaliers et le transport terrestre seront en particulier exemptés».

AFP
La Colombie dépasse le seuil des 50'000 morts

La Colombie a dépassé jeudi le seuil des 50'000 morts du Covid-19 en dix mois et demi de pandémie, alors qu'une deuxième vague menace de submerger les hôpitaux. Le ministère de la Santé a fait état de 395 nouveaux décès, ce qui porte le nombre total de morts répertoriés à 50'187, pour 1'972'345 cas confirmés.

La hausse des contaminations enregistrée depuis les fêtes et les vacances de fin d’année a amené les autorités à imposer des restrictions de déplacement dans une douzaine de départements, où le taux d’occupation des unités de soins intensifs (USI) dépasse les 70%.

Portugal: fermeture des écoles et suspension de vols

Le Portugal va fermer ses crèches, ses écoles et ses universités pendant 15 jours dans un nouvel effort pour maîtriser l’explosion des cas de Covid-19, a annoncé jeudi le Premier ministre Antonio Costa, inquiet face à la progression du variant britannique, plus contagieux.

En outre, «le gouvernement a décidé d’interrompre totalement les vols vers et en provenance du Royaume-Uni à partir de samedi, afin de réduire le risque de contagion par le biais du nouveau variant», a-t-il déclaré.

AFP
Le Brésil attend deux millions de doses de vaccin d’Inde

Le gouvernement brésilien a annoncé jeudi qu’il recevrait finalement vendredi deux millions de doses du vaccin britannique AstraZeneca/Oxford fabriqué en Inde.

Ces doses devaient initialement arriver la semaine dernière au Brésil. Le président Jair Bolsonaro a mis ce retard sur le compte de «pressions politiques» exercées sur le gouvernement du Premier ministre indien, pour donner la priorité à la vaccination dans son pays.

Le gouvernement brésilien avait misé sur ce vaccin pour lancer sa campagne de vaccination. Il a dû se contenter dimanche dernier, pour le lancement, des six millions de doses du CoronaVac.

UE: «les voyages non essentiels doivent être fortement déconseillés»

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen a estimé jeudi soir que «tous les voyages non essentiels doivent être fortement déconseillés», «en raison de la situation sanitaire très grave» liée à la pandémie de Covid-19.

«Nous sommes de plus en plus inquiets au sujet des différents variants» du coronavirus, a-t-elle déclaré, à l’issue d’un sommet en visioconférence des 27 États membres de l’Union européenne.

AFP
Etude: Jusqu’à 80% de risque d’infections en moins grâce à des anticorps de synthèse

Pris de façon préventive, le traitement d’anticorps de synthèse du groupe américain Eli Lilly permet de réduire de jusqu’à 80% le risque de contracter le Covid-19 selon les résultats d’une étude réalisée auprès de résidents de maisons de retraite aux Etats-Unis, a annoncé jeudi l’entreprise.

«Nous sommes très satisfaits de ces résultats positifs, qui montrent que le bamlanivimab (nom commercial de l’anticorps de synthèse, NDLR) a permis d’aider à prévenir le Covid-19, réduisant de façon considérable la forme symptomatique de la maladie chez des résidents de maisons de retraite», a affirmé Daniel Skovronsky, responsable scientifique du groupe, dans un communiqué.

Des files d’attente pour de l’oxygène au Pérou

Les files d’attente pour acheter des bouteilles d’oxygène médical ont refait leur apparition au Pérou qui fait face à une deuxième vague de contaminations et de décès dus au Covid-19

«La demande explose et la vente d’oxygène a tellement augmenté que l’usine a dû fermer car elle ne peut plus faire face (pour servir le public)", a déclaré à l’AFP Gabriel Cardenas, copropriétaire de PGO, une entreprise qui vend de l’oxygène à Lima.

«En seulement deux jours, la demande a quintuplé», a indiqué l’industriel.

AFP
Pas de limitation du regroupement familial pour cause de Covid

Le Conseil d’Etat a suspendu jeudi le gel de la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non européens résidant en France, décidé par le gouvernement à cause de la crise sanitaire.

Cette mesure porte «une atteinte disproportionnée au droit à la vie familiale normale et à l’intérêt supérieur de l’enfant», a estimé le Conseil d’Etat dans un communiqué accompagnant sa décision. Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, le gouvernement avait décidé en mars 2020 de limiter la circulation sur le territoire national des personnes en provenance de l’étranger.

Le Mali prévoit de commencer à vacciner en avril

Le Mali prévoit de commencer la vaccination contre le Covid-19 en avril, a indiqué le conseil des ministres jeudi.

Le Mali va acheter 8,444 millions de doses, pour une population d’environ 20 millions, «avec la contribution financière de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination et de la Banque mondiale», a dit le conseil des ministres dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux.

L’Organisation mondiale de la santé et l’Alliance pour les vaccins (Gavi) ont mis sur pied le mécanisme Covax pour distribuer des doses aux pays défavorisés. L’OMS espère envoyer les premiers vaccins fin janvier ou en février.

L'Equateur débute sa campagne de vaccination par les médecins

L’Equateur, un des pays les plus affectés par la pandémie de covid-19 en Amérique latine, a débuté jeudi sa campagne de vaccination par le personnel médical de plusieurs hôpitaux.

«C’est une bénédiction pour le pays car c’est l’outil le plus important pour lutter contre la pandémie», a déclaré la cheffe des urgences de l’hôpital militaire de Quito, Jeanneth Morales, après avoir reçu le vaccin américano-allemand Pfizer/BioNTech.

Un premier lot de 8.000 doses, arrivées mercredi en Equateur sur les près de 2,1 millions acquises auprès de ce laboratoire, a commencé à être appliqué aux médecins des hôpitaux publics de la capitale et de Guayaquil (sud-ouest).

AFP
Madrid suspend la vaccination du personnel soignant

La région de Madrid a annoncé jeudi suspendre temporairement l’administration de vaccins contre le Covid-19 au personnel soignant, invoquant un manque de doses dont elle blâme le gouvernement espagnol, auquel elle s’oppose régulièrement sur la gestion de la pandémie.

La région «se trouve déjà à court de vaccins (...) Madrid n’a pas de doses pour vacciner davantage de personnel sanitaire de première ligne», a affirmé le conseiller madrilène de la Santé, Enrique Ruiz Escudero, au sein de l’assemblée régionale.

AFP
Le gouvernement français ne veut plus de masques artisanaux

Le gouvernement demande aux Français de ne plus utiliser certains masques en tissu dont ceux faits maison, jugés insuffisamment filtrants face à l’apparition de nouveaux variants plus contagieux du coronavirus, a indiqué le ministre de la Santé, Olivier Véran, jeudi sur TF1.

«Le HCSP (Haut conseil de la santé publique, ndlr) recommande aux Français, et c’est la recommandation que je leur fais également, de ne plus utiliser le masque artisanal qu’on a fabriqué chez soi», a déclaré M. Véran, qui demande d’éviter également les masques industriels en tissu les moins filtrants (dits «de catégorie 2").

AFP