Passer au contenu principal

VaudUn scootériste perd la vie sur l’autoroute A9

Vendredi après-midi, un accident impliquant un motocycle et une automobile a eu lieu entre les jonctions de Vennes et Blécherette. Le scootériste est décédé sur les lieux malgré l’intervention rapide des secours.

L’autoroute a été fermée à la circulation à la jonction de Vennes pour les besoins du constat et n’a pu être rouverte qu’à 00h45.
L’autoroute a été fermée à la circulation à la jonction de Vennes pour les besoins du constat et n’a pu être rouverte qu’à 00h45.
(Image prétexte/Keystone).

Vendredi, vers 15h30, des automobilistes informaient la centrale de la police cantonale vaudoise qu’un accident de la circulation impliquant une voiture et un motocycliste venait de se produire sur l’autoroute A9, chaussée montagne, entre les jonctions de Vennes et Blécherette.

Arrivés sur place, les gendarmes ont constaté que le scootériste, un ressortissant suisse de 38 ans, était gravement blessé. Malgré les soins prodigués et une tentative de réanimation, il est décédé sur place. Le conducteur de l’automobile n’a pas été blessé.

L’autoroute a été fermée à la circulation à la jonction de Vennes pour les besoins du constat et n’a pu être rouverte qu’à 00h45. Le trafic a été dévié sur les routes cantonales avec l’aide de la protection civile, selon des plans préétablis (plan «DELESTA»).

Appel à témoins

Dans le cadre de l’enquête ouverte par le Procureur de service et confiée aux spécialistes de la circulation de la gendarmerie, la Police cantonale vaudoise lance un appel à témoins afin d’établir avec précision les circonstances de cet accident.

Les personnes qui circulaient sur cette route ou qui se trouvaient à proximité immédiate et qui seraient en possession d’éléments susceptibles de faire avancer l’enquête sont priées de contacter le Centre d’engagement et de transmission au 021 333 5 333.

Cet événement a nécessité l’intervention de plusieurs patrouilles de la Gendarmerie vaudoise, des spécialistes de l’unité de circulation de la gendarmerie, d’une ambulance STAR Epalinges et du SMUR, de l’ESU (Equipe de soutien d’urgence), du personnel de la DGMR (Direction générale de la mobilité et des routes) et de la PCI.

Comm/NXP