Passer au contenu principal

Mesure de l’immunitéUn quart des Vaudois sont protégés contre le Covid-19

La proportion des personnes ayant développé des anticorps augmente dans tous les groupes d’âge.

«Cette immunité populationelle partielle devrait permettre, en complémentarité du programme de vaccination, de freiner significativement l’épidémie et d’éviter une troisième vague», dit le Canton.
«Cette immunité populationelle partielle devrait permettre, en complémentarité du programme de vaccination, de freiner significativement l’épidémie et d’éviter une troisième vague», dit le Canton.
KEYSTONE

Vingt-cinq pour cent des Vaudois sont immunisés contre le coronavirus, c’est-à-dire qu’ils ont actuellement des anticorps. Ces personnes ont été soit infectées naturellement, soit vaccinées. Ce pourcentage s’élevait à 7% début juin et à 17% en novembre.

«La proposition des Cantons romands de rouvrir progressivement en mars semble tout à fait raisonnable.»

Valérie D’Acremont

Éviter une troisième vague

Ce sont les résultats préliminaires du troisième volet de l’étude SérocoViD*, menée par Unisanté dans le cadre du programme national de recherche Corona Immunitas. «C’est une très bonne nouvelle et cela va constituer un bon frein pour éviter une troisième vague, d’autant que l’immunité progresse nettement dans toutes les classes d’âge, réagit la professeure Valérie D’Acremont, infectiologue à Unisanté. Mais cela ne va pas suffire à contrôler durablement l’épidémie. Vacciner largement la population est indispensable.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.