Passer au contenu principal

LausanneLe choix d’un recteur belge pour l’UNIL a été validé

Fréderic Herman sera le prochain recteur de l’Université de Lausanne dès le 1er août prochain. Le Conseil d’Etat vaudois a avalisé jeudi le choix du Conseil de l’UNIL.

Frédéric Herman succédera le 1er août 2021 à Nouria Hernandez, l’actuelle rectrice, qui n'a pas désiré solliciter un nouveau mandat après 5 années passées à la tête de l'alma mater.
Frédéric Herman succédera le 1er août 2021 à Nouria Hernandez, l’actuelle rectrice, qui n'a pas désiré solliciter un nouveau mandat après 5 années passées à la tête de l'alma mater.
Félix Imhof © Unil

Le professeur belge Frédéric Herman sera le prochain recteur de l’Université de Lausanne (UNIL) à partir du 1er août 2021. Le Conseil d’Etat vaudois a avalisé jeudi le choix du Conseil de l’Université, a-t-il annoncé dans un communiqué. Ce spécialiste des géosciences et de l’environnement est nommé jusqu’au 31 juillet 2026.

Le gouvernement dit avoir été «convaincu notamment par son excellent parcours scientifique, son expérience académique internationale, ses compétences managériales ainsi que sa vision ambitieuse et porteuse pour l’avenir de l’Université de Lausanne», affirme-t-il.

Doyen de la Faculté des géosciences et de l’environnement

Doyen de la Faculté des géosciences et de l’environnement depuis deux ans, Frédéric Herman, 42 ans, est un spécialiste mondial des interactions entre les changements climatiques et l’évolution des montagnes, et en particulier l’impact des glaciations sur les paysages, selon l’UNIL. Il a notamment étudié la formation du lac Léman.

«En formant les adultes de demain, nous pouvons transformer nos sociétés pour qu’elles deviennent plus sûres, plus égalitaires et plus stables sur le plan environnemental et économique, affirmait début octobre Frédéric Herman. Il se propose déjà, avec une équipe renforcée par un vice-recteur ou une vice-rectrice supplémentaire, de créer un dicastère entièrement dévolu à la communication, à la formation continue, à l’engagement citoyen et à la philanthropie.

Le processus de nomination avait débuté en mars dernier. Le Conseil de l’Université nomme traditionnellement en son sein une Commission de sélection. Il est l’autorité délibérative et propose au gouvernement un candidat. Le Conseil d’Etat avait, lui, jusqu’au 31 janvier 2021 pour confirmer la proposition de l’UNIL.

Frédéric Herman succède ainsi à Nouria Hernandez, rectrice de l’UNIL depuis août 2016. Cette docteure en biologie moléculaire à l’Université d’Heidelberg (D) avait elle-même pris la place de Dominique Arlettaz, recteur depuis 2006. Auparavant, elle avait été nommée en 2005 professeure et directrice du Centre intégratif de génomique (CIG) de l’UNIL.

ATS/NXP