Passer au contenu principal

Littérature jeunesseÉtienne Delessert, roi du dessin que la Chine honore

Si l’exposition à Pékin des «Maîtres de l’imaginaire», rencontre son public, l’artiste rêve encore de documenter cet âge d’or de l’art graphique. L’occasion de converser avec un Vaudois qui fête ses 80 ans ce lundi sans avoir jamais fait de concession.

«Up and down», le prochain album jeunesse de l’artiste lausannois, n’a pas encore de titre en français. Il raconte l’histoire d’un petit garçon qui est dans un ascenseur et qui, à chaque, étage rencontre des aventures différentes. La sortie est prévue cet été.
«Up and down», le prochain album jeunesse de l’artiste lausannois, n’a pas encore de titre en français. Il raconte l’histoire d’un petit garçon qui est dans un ascenseur et qui, à chaque, étage rencontre des aventures différentes. La sortie est prévue cet été.
Étienne Delessert

Très vite dans la conversation, Étienne Delessert rappelle qu’il est capricorne, donc que même à 80 ans – le Lausannois du Connecticut les fête ce 4 janvier – il n’abandonnera pas ses envies encyclopédiques. Si le constat actuel est selon lui celui d’un «gros ratage», il veut mettre toutes ses forces dans la concrétisation d’une bible qui réunirait la crème des illustrateurs de livres jeunesse. «Parce qu’apprendre à lire une image narrative, une image qui ajoute au texte en plus de l’accompagner, c’est aussi apprendre à vivre dans ce monde d’images.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.