Passer au contenu principal

Exposition au Covid-19Un test sérologique plus performant, made in CHUV

L’hôpital vaudois a développé son propre produit. Il permet de détecter les anticorps plus longtemps après l’infection, par rapport à d’autres tests.

Image d’illustration.
Image d’illustration.
AFP

Une équipe du CHUV a mis au point un nouveau test sérologique SARS-CoV-2 «particulièrement sensible», en collaboration avec l’EPFL et le Swiss Vaccine Research Institute. Par rapport à d’autres tests disponibles sur le marché, il permet de détecter les anticorps plus longtemps après l’infection, indique l’hôpital. «On peut remonter entre deux et trois mois», indique le professeur Giuseppe Pantaleo, chef du Service d’immunologie et allergie. Y compris chez des personnes avec peu ou pas de symptômes.

Finis, les tests étrangers

Ce nouveau test sérologique sera utilisé au CHUV pour le diagnostic dès le 1er juillet (jusqu’ici, l’hôpital utilisait des modèles commandés à des fabricants).

Il est aussi utilisé dans le cadre de l’étude SérocoViD, laquelle vise à comprendre la transmission et l’immunité liée au SARS- CoV-2 au sein de la population vaudoise. Rappelons que la présence d’anticorps dans le sang traduit une exposition au Covid-19, révélant si une personne a été infectée. Les tests sérologiques sont donc précieux pour déterminer la proportion de la population ayant déjà été exposée – en d’autres termes le taux d’immunité – et adapter les mesures sanitaires.

Une sensibilité supérieure de 15% à 30%

On considère qu’un taux d’immunité de 50-60% permettra de limiter la propagation du Covid-19 et qu’un taux de 80-90% permettra de l’empêcher. Il n’est que de 7% chez les Vaudois, suggèrent les résultats préliminaires de l’étude SérocoViD.

Le nouveau test utilise la technologie dite «Luminex» et la protéine S (produite à l’EPFL). Résultat: une sensibilité supérieure de 15% à 30% par rapport à quatre autres tests commerciaux auxquels il a été comparé.